Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Les croisières au départ de Marseille reprendront dès le 20 juin

-
Par , France Bleu Provence, France Bleu

Initialement prévue le 4 juillet avec son concurrent Costa, la reprise des croisières est avancée de 15 jours. MSC vend sur son site internet des départs depuis Marseille dès le 20 juin à bord du Seaside. Selon la compagnie Italo-suisse, il s’agit de croisières tests.

Le paquebot MSC pour Marseille le 20 juin
Le paquebot MSC pour Marseille le 20 juin © Radio France - Philippe Boccara

Pour la première fois depuis mars 2020 et le début de la pandémie, des passagers français vont embarquer le dimanche 20 juin de Marseille pour une croisière de huit jours en Méditerranée. Le préfet de Région et préfet des Bouches-du-Rhône autorise cette "expérimentation" avant le 30 juin et la fin du déconfinement. Le paquebot fera quatre escales exclusivement dans des ports italiens : Syracuse, Tarente, Civitavecchia/Rome et Gênes. 

Afin d’éviter tout risque de transmission du Covid, des mesures sanitaires très strictes déjà expérimentées en Italie seront appliquées et renforcées. Toutes les opérations à Marseille se feront sous la supervision de l’Agence régionale de santé (ARS) et du bataillon des marins-pompiers avec notamment une équipe canine de détection Covid et du personnel médical. Une centaine de professionnels  seront mobilisés. Pour embarquer, il faudra avoir obligatoirement un test PCR négatif réalisé au terminal quelques heures avant le départ. Son coût est à la charge de la compagnie. Une prise de température sera aussi pratiquée sur les voyageurs. Un autre test PCR est obligatoire en milieu de croisière en plus de tous les autres contrôles quotidiens.

Pas question de descendre seul en escale à Marseille

Pour les passagers déjà à bord en provenance d’Italie, impossible de descendre seuls à Marseille. Ils ne pourront le faire que dans le cadre d’excursions "bulles" payantes organisées selon des protocoles sanitaires très stricts : bus désinfectés, guide et chauffeurs testés PCR le matin même, lieux de visites et d’achats de souvenirs désinfectés et privatisés, impossibilité de quitter le groupe sous peine de refus de poursuite de la croisière. 

En Italie, des passagers récalcitrants ont été contraints de repartir chez eux  à leurs frais. Avec ces mesures, l’objectif est de créer et de faire respecter une bulle sanitaire lors des escales mais aussi à bord (tout le personnel est régulièrement testé, pendant la période du contrat de plusieurs mois, la majorité ne peut pas descendre à terre). En dehors de ces sorties encadrées, il faudra rester à bord toute la croisière. 

Rassurer les touristes face au Covid-19

Le croisiériste Costa applique déjà depuis l’Italie le même protocole sanitaire. Aucun cas de Covid n’a été détecté à bord depuis plusieurs semaines. Ponant, la compagnie marseillaise de croisières de luxe a choisi de n'embarquer que des clients vaccinés sur l'ensemble de sa flotte. Pour cette reprise, les armateurs cassent les prix, à partir de moins de 600 euros pour huit jours de croisière. Un des paris avec cette garantie de sécurité sanitaire à bord et durant les escales est de rassurer les touristes et de faire oublier les images dévastatrices pour le secteur du paquebot cluster Diamond Princess.
 

Le Costa Smeralda le 4 juillet à Marseille
Le Costa Smeralda le 4 juillet à Marseille - François Jonniaux
Choix de la station

À venir dansDanssecondess