Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Les défenseurs du Blanc contestent une tribune de médecins favorable à la fermeture de certaines maternités

-
Par , France Bleu Berry

Une dizaines de syndicats de médecins publient dans Le Parisien-Aujourd'hui en France une tribune qui soutient que le maintien de certaines maternités est dangereux. Les défenseurs de la maternité du Blanc dénoncent une méconnaissance de la réalité des soins dans l'Indre.

Les défenseurs de la maternité s'insurgent contre une tribune de médecins favorables à la fermeture du Blanc.
Les défenseurs de la maternité s'insurgent contre une tribune de médecins favorables à la fermeture du Blanc. © Radio France - Gaëlle Fontenit

Dans une tribune au Parisien-Aujourd’hui en France, des représentants de médecins en charge des maternités alertent sur la qualité inégale du réseau périnatal. La fermeture de certaines maternités est une "nécessité pour préserver la qualité et la sécurité des soins" estiment une dizaine de syndicats de médecins. Et ce "malgré les inquiétudes grandissantes des populations concernées".  

Cette analyse fait l'effet d'une bombe auprès des défenseurs de la maternité du Blanc, même si elle n'est pas citée dans la tribune. Le collectif "C'est pas demain la veille" conteste le manque de sécurité au Blanc.  Ceux qui ont écrit la tribune sont "des médecins qui travaillent dans des grosses structures bien éloignées de la réalité du monde rural" fustige Laurent Moreau du collectif. En revanche selon lui, la vraie insécurité c'est l'éloignement. Les femmes enceintes doivent désormais se rendre à la maternité de Châteauroux ou de Poitiers. 

Selon le gynécologue du Blanc, Alain Tekaya, désormais à la retraite, on a trouvé un prétexte pour fermer la maternité. "Cette maternité n'était pas dangereuse, son seul problème c'est qu'elle était déficitaire". 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess