Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Les délais d'attente explosent chez les dentistes des Pyrénées-Orientales

-
Par , France Bleu Roussillon

La crise sanitaire provoque un engorgement des cabinets dentaires. La plupart des praticiens des Pyrénées-Orientales n'ont plus de rendez-vous disponible avant plusieurs mois.

Photo d'illustration
Photo d'illustration © Maxppp - Pierre HECKLER

Vous avez besoin d'aller chez le dentiste ? Mieux vaut s'y prendre à l'avance ! Dans les Pyrénées-Orientales comme dans toute la France, les délais d'attente se sont considérablement rallongés depuis le début de la crise sanitaire. Sur le site de réservation Doctolib, la plupart des praticiens n'ont pas de place disponible avant les mois de mai ou juin. Certains sont même complets jusqu'en septembre. "La situation était déjà compliquée, mais la crise a considérablement aggravé les choses", explique Bernard Briatte, le président de l'Ordre des chirurgiens-dentistes dans les Pyrénées-Orientales. 

"Dans la mesure où nos patients doivent enlever leur masque et ouvrir la bouche, nous devons nous plier à des mesures sanitaires extrêmement chronophages" détaille Bernard Briatte. Entre chaque patient, les mesures de désinfection et de stérilisation obligent les praticiens à espacer les rendez-vous. Cela provoque, à la longue, un engorgement. 

Bernard Briatte, président de l'ordre des chirurgiens-dentistes des PO

Pour ne rien arranger, quelques dentistes ont décidé ces derniers mois d'anticiper leur départ à la retraite, alors qu'ils envisageaient d'exercer leur activité encore quelques années. "Les multiples contraintes sanitaires rendent le travail beaucoup plus pénible et fatiguant qu'auparavant. Par exemple, le port du masque FFP2 -pendant plusieurs heures- est très difficile à supporter", assure Bernard Briatte, tout en précisant que le phénomène reste marginal : "Ces retraites anticipées ne représente que 1% des 300 dentistes du département". 

Premières victimes : les nouveaux arrivants

Face à l'allongement des délais d'attente, de nombreux dentistes ont accepté de revoir leur emploi du temps. "Pour la première fois de ma carrière, je travaille désormais le samedi", témoigne un praticien de Perpignan, "mais malgré cela, je suis dans l'impossibilité de prendre de nouveaux patients". Et il est loin d'être le seul.

Dans ces conditions, les nouveaux arrivants dans les Pyrénées-Orientales éprouvent de grandes difficultés à obtenir un rendez-vous. Sans compter que "le confinement décrété dans certaines régions entrainent un afflux de population vers notre département, par exemple des Parisiens", observe Bernard Briatte, ce qui accentue la pression sur les cabinets. 

Manque d'anticipation

Et s'il n'y avait jamais de retour à la situation d'avant ? Les retards accumulés depuis 12 mois pourraient mettre plusieurs années à se résorber. "En réalité, la crise sanitaire n'a fait qu'aggraver un problème qui existait déjà", analyse Bernard Briatte. Le président de l'Ordre des chirurgiens-dentistes des Pyrénées-Orientales déplore "le manque d'anticipation des gouvernements successifs" qui n'ont pas relevé le numerus clausus. Année après année, les déserts dentaires gagnent du terrain. 

Participez à la consultation #MaSolution

Vous avez repéré ou imaginé une solution pour améliorer le quotidien autour de chez vous ? Vous avez identifié des besoins locaux et vous avez des idées pour y répondre ?

Avec "Ma solution", France Bleu vous donne la parole : partagez votre expérience, signalez les initiatives les plus utiles, faites vos propositions et donnez votre avis sur celles des autres. La solution, c’est vous !

Pour afficher ce contenu Make org, vous devez accepter les cookies Mesure d'audience.

Ces cookies permettent d’obtenir des statistiques d’audience sur nos offres afin d’optimiser son ergonomie, sa navigation et ses contenus. 

Gérer mes choix
Choix de la station

À venir dansDanssecondess