Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Les directeurs des Ehpad du Poitou se préparent à démarrer les vaccination contre le Covid-19

-
Par , France Bleu Poitou

Tandis que les premières vaccinations contre le COVID 19 ont démarré en France, les directeurs des Ehpad de la Vienne et des Deux-Sèvres se préparent à pouvoir à leur tour commencer. Une organisation première organisation se dessine.

La campagne de vaccination a débuté, dimanche 27 novembre, dans un service de l'hôpital de Sevran et dans un Ehpad de Dijon.
La campagne de vaccination a débuté, dimanche 27 novembre, dans un service de l'hôpital de Sevran et dans un Ehpad de Dijon. © Radio France - Philippe Bruchot

Le vaccin contre le Covid-19 arrivera bientôt dans les Ehpad de la Vienne et des Deux Sèvres. Les préparatifs s'accélèrent depuis dimanche 27 décembre et le début de la campagne de vaccination en France. En Nouvelle-Aquitaine, l'agence régionale de santé ne prévoit pas de commencer à vacciner avant le 4 janvier minimum. 

Dans les EHPAD du Poitou on parle plutôt d'un démarrage autour du 7 janvier voire à la mi janvier. Deux "super congélateurs" sont arrivés le 24 décembre, l'un au CHU de Poitiers et l'autre au CH de Niort pour stocker les vaccins quand ils arriveront. Un premier document a été transmis aux directeurs d'EHPAD juste avant Noël pour détailler le processus de vaccination.

Deux circuits : via les hôpitaux ou les pharmacies

Deux parcours se dessinent, l'un pour les établissements relevants de la fonction publique hospitalière dans ce cas ce sont les hôpitaux qui vont gérer la distribution des vaccins dans les services. Pour les autres établissements il faudra passer par le circuit des pharmacies. 

Dans les deux cas les EHPAD recensent en ce moment le nombre de résidents et membres du personnel présentant des facteurs de risques qui acceptent de se faire vacciner. Des réunions d'informations se tiennent actuellement avec les personnes âgées, leurs familles et les salariés sur ce vaccin.

Avant toute vaccination, il faudra obligatoirement consulter un médecin et avoir ce consentement dit "éclairé". 

Il faut convaincre les résidents de se faire vacciner, il faut convaincre les personnels de se faire vacciner - Eric-Angelo Bellini

Dans la Vienne près de la moitié des résidents interrogés serait d'ores et déjà d'accord pour bénéficier d'un vaccin. Ils seraient encore plus nombreux à être d'accord dans les établissements des Deux Sèvres selon les représentants locaux de l'ADPA -  l'Association des Directeurs au service des Personnes Âgées. Quels que soient leurs choix les résidents comme les salariés peuvent changer d'avis jusqu'au dernier moment.

Ce débat est un débat d'enfants gâtés. On a un moyen, il faut l'utiliser ! - Eric-Angelo Bellini

Selon Eric-Angelo Bellini, directeur de l'Ehpad "Les Rousselières" à Pleumartin, à l'Est de la Vienne et responsable départemental de l'ADPA pour la Vienne et une partie de la Nouvelle Aquitaine, "il faut convaincre les résidents de se faire vacciner, il faut convaincre les personnels de se faire vacciner. Il faut être cohérent." Il s'inquiète d'une trop grande défiance vis à vis de ce vaccin. "Ce débat est un débat d'enfants gâtés. On a un moyen, il faut l'utiliser !", juge-t-il. "Si je faisais aujourd'hui la vaccination contre le COVID je pense que moins de 50% du personnel accepterait. Là aussi il faut convaincre."

Eric-Angelo Bellini, directeur de l'Ehpad "Les Rousselières" à Pleumartin et responsable départemental de l'ADPA pour la Vienne

Dans la Vienne un millier de personnes de personnes pourraient se faire vacciner pour cette première phase de la campagne. 2.500 à 3.000 dans les Deux Sèvres. 

En France le gouvernement prévoit de vacciner un million de personnes d'ici la fin du mois de janvier. La vaccination se fera en trois étapes.s

Choix de la station

À venir dansDanssecondess