Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Les éducateurs du Calvados manifestent pour obtenir la prime Covid

-
Par , France Bleu Normandie (Calvados - Orne)

Des professionnels de la protection de l'enfance se sont mobilisés ce jeudi devant la Direction Enfance Famille à Caen. Ils demandent le versement de la prime covid de 1000 euros en reconnaissance de leur investissement pendant le confinement.

Des travailleurs de la protection de l'enfance se sont mobilisés pour demander le versement de la prime Covid de 1000 euros
Des travailleurs de la protection de l'enfance se sont mobilisés pour demander le versement de la prime Covid de 1000 euros © Radio France - Mathilde Warda

"On aimerait un peu de reconnaissance", répètent de nombreuses fois au cours de la conversation les professionnels de la protection de l'enfance qui se se sont retrouvés devant la Direction Enfance Famille ce jeudi. Une quinzaine d'éducateurs et éducatrices se sont mobilisés pour demander le versement de la prime Covid. Cette prime de 1000 euros a été votée par le gouvernement mais puisque le département est le principal financeur de la protection de l'enfance, c'est à lui de verser, ou non, cette prime. 

Pendant le confinement, les professionnels de la protection à l'enfance ont continué à travailler auprès des jeunes, dans des conditions difficiles, comme Julien Gaulier, éducateur dans un foyer de Caen de l'Association de protection de l'enfance ACSEA, avec des jeunes de 14 à 21 ans. Il témoigne :

Nous travaillons avec un public adolescent, qui a un rapport aux règles un peu particulier. Les règles de confinement ont été difficiles pour eux. Nous avons eu beaucoup de fugues, beaucoup d'aller-retour dehors. Nous avons eu des conditions de travail très difficiles, vis-à-vis de nos familles aussi.

Les éducateurs et éducatrices présents lors de la mobilisation estiment donc "mériter cette prime". D'autant plus que certains ont dû "travailler sans protection , sans masque au départ", explique Adrien Saintenoy, également éducateur. "Sur mon foyer nous avons eu deux suspicions de cas de Covid, continue-t-il, nous avions tout un tas de protocole et _pas les moyens nécessaires_, comme dans beaucoup d'endroits." 

Adrien Saintenoy et Julien Gaulier ont été reçus par la Direction Enfance Famille pour un entretien d'une trentaine de minutes. Pas de grandes avancées, une décision du Conseil départemental du Calvados sera prise à l'automne, mais Julien Gaulier s'est dit satisfait d'avoir été reçu "sans avoir de vraie réponse mais au moins on a un calendrier". D'ici là, les travailleurs de la protection de l'enfance prévoient de continuer la mobilisation. 

_"_En cas de reconfinement, il ne faudra pas compter que sur notre professionnalisme", conclut Julien Gaulier. 

Le Conseil départemental du Calvados n'a pas souhaité s'exprimer sur le sujet mais affirme que les élus se positionneront sur le sujet à la rentrée.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess