Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Les élus des Ardennes chez la ministre de la santé pour défendre les hôpitaux de proximité

mardi 29 mai 2018 à 11:34 Par Annelaure Labalette, France Bleu Champagne-Ardenne

Les parlementaires ardennais et les maires de Charleville-Mézières et Sedan ont rencontré ce lundi la ministre de la santé Agnès Buzyn. En jeu, le plan de performance des hôpitaux du Nord. Un plan de 12 millions d'euro d'économies.

manifestation de personnels de santé
manifestation de personnels de santé © Maxppp - Jeremias Gonzalez

Ardennes, France

Lundi soir, les maires de Charleville, Sedan et le député d'opposition Les Constructifs, Jean-Luc Warsmann ont rencontré la ministre de la santé à Paris. Ensemble, ils ont discuté de l'avenir des hôpitaux de proximité ardennais et surtout du plan d'économies de l'Agence Régionale de Santé (ARS). Un plan à 12 millions d'euro.

Pour Jean-Luc Warsmann , le député ardennais " la ministre a bien compris l'urgence de la situation. Aujourd'hui, les hôpitaux sont payés à l'acte, que la valeur de ces actes baisse d'année en année alors forcément quand vous êtes sur un territoire qui gagne des habitants, l'hôpital réalise plus d'actes et quand vous êtes dans un département comme les Ardennes qui perd des habitants, et bien vous en faites moins et donc l'établissement de santé se retrouve en difficultés financières".

Interview de Jean-Luc Warsmann, député ardennais de l'opposition - Les Constructifs

Les salariés des hôpitaux publics craignent pour leur avenir - Maxppp
Les salariés des hôpitaux publics craignent pour leur avenir © Maxppp - Christophe Morin

Les hôpitaux ardennais concernés par ce plan d'économies sont ceux de Charleville, Sedan, Nouzonville et Fumay. Il y a quelques semaines, un millier de personnes manifestait dans les rues de Sedan pour défendre leurs établissements. Le personnel de l'hôpital de Sedan se disait très inquiet. Parmi les propositions évoquées lors de la réunion avec la ministre de la santé, il y a la fusion des budgets des hôpitaux de Sedan et Charleville. "Les activités supprimées dans ces lieux là étaient les plus rentables alors en fusionnant, on garde le même périmètre et donc le même budget assure Jean-Luc Warsmann, d'une certaine façon, on rééquilibre les comptes".

Autre annonce faite par la ministre: chaque emploi qui sera supprimé à l'hôpital de Sedan ou Charleville sera compensé par la création d'un poste dans le secteur médico-social.

Les services sur la sellette et ceux qui restent

  • Le pôle mère-enfant de l'hôpital de Sedan est entièrement confirmé. Il y aura même des spécialités notamment en pédopsychiatrie
  • La cardiologie toujours à Sedan, c'est le point sur lequel, il n'y a pas eu d'avancées. L'ARS considère qu'avec une seule unité de  cardiologie à Charleville , on est certain que le service sera toujours plein ce qui n'est pas le cas à Sedan car il n'y a pas assez de médecins.
  • Pour le service de chirurgie à Sedan, des plages horaires seront réservées lorsqu'il y aura des opérations urgentes à réaliser.