Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

"Les fermetures de classes étaient attendues et anticipées", selon la rectrice de l'Académie de Poitiers

-
Par , France Bleu Poitou, France Bleu La Rochelle

Sur les quatre départements de l'Académie de Poitiers, une école charentaise est fermée, tout comme une dizaine de classes. La rectrice de l'Académie de Poitiers dresse un premier bilan de cette rentrée 2020 sur France Bleu.

La rectrice de l'Académie de Poitiers dans les locaux de France Bleu Poitou, ce mardi 8 septembre.
La rectrice de l'Académie de Poitiers dans les locaux de France Bleu Poitou, ce mardi 8 septembre. © Radio France - Fanny Bouvard

Une semaine tout juste après la rentrée scolaire, les fermetures de classes se multiplient dans le Poitou et les deux Charentes. La rectrice de l'Académie de Poitiers, Bénédicte Robert, le reconnait sur l'antenne de France Bleu ce mardi 8 septembre. "Mais c'était anticipé, dès le mois de juillet et la publication du plan de continuité pédagogique", souligne-t-elle. "Nous savions que les recherches de cas contact pourraient nous amener à fermer des classes ou des établissements complets". 

L'ARS décide de l'attitude a adopté dans chaque établissement

Si un cas de Covid-19 est détecté dans un établissement, ce n'est plus l'Education nationale qui décide mais l'Agence Régionale de Santé. "Dans certains cas les gestes barrières ont été respectés de façon scrupuleuse, et dans d'autres cas, il y a eu des possibilités de contaminations trop importantes. Donc l'ARS prend des décisions en fonction de son analyse de chaque situation", explique Bénédicte Robert. 

La contrainte du port du masque bien respectée

"De façon générale, tout le monde s'est plutôt bien soumis au port du masque", estime la rectrice. "Il y a vraiment eu beaucoup d'obéissance collective sur cette nécessité de se protéger et de protéger les autres". 

Toutefois, la rectrice admet que certaines règles restent à définir, à préciser concernant les stages de troisième, les activités sportives ou encore les chorales dans chaque établissement. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess