Santé – Sciences

Les fournitures scolaires contiennent trop de substances nocives, selon UFC-Que Choisir

Par Marina Cabiten, France Bleu jeudi 25 août 2016 à 11:56

Sur 52 articles couramment trouvés dans le cartable des écoliers, plus d'un tiers des produits "sont à éviter" selon UFC-Que Choisir
Sur 52 articles couramment trouvés dans le cartable des écoliers, plus d'un tiers des produits "sont à éviter" selon UFC-Que Choisir © Maxppp - Thierry GACHON

Les fournitures scolaires contiennent trop de substances indésirables, alerte ce jeudi l'association de consommateurs UFC-Que Choisir. Elle a analysé 52 articles couramment présents dans les cartables.

A une semaine de la rentrée, l'association de consommateurs UFC-Que Choisir a mis en garde jeudi contre les substances indésirables contenues dans certaines fournitures scolaires, en particulier les feutres ou stylos parfumés et les colles à paillettes.

"Impuretés cancérogènes"

Selon les résultats de tests menés par l'association, sur 52 articles couramment trouvés dans le cartable des écoliers, plus d'un tiers des produits "sont à éviter et contiennent un triste florilège de substances indésirables".

Parmi les produits trouvés : des phtalates (perturbateurs endocriniens) dans des crayons de couleur et dans des crayons de papier, du formaldéhyde irritant dans un stick de colle, des impuretés cancérogènes, des conservateurs ou des parfums allergisants dans des encres.

Les grandes marques ? Pas forcément une garantie

Les substances nocives peuvent "être ingérées lorsque les enfants mordillent les stylos et les crayons, ou passer à travers leur peau lorsque ceux-ci se tâchent les doigts avec de l'encre ou de la colle", rappelle l'association.

Acheter un produit de grande marque n'est pas forcément synonyme de garantie : "c'est un produit Bic qui contient le plus d'allergènes et pour les cartouches d'encre, c'est chez Waterman et Paper Mate que nous avons trouvé les teneurs les plus élevées en méthylisothiazolinone, un conservateur particulièrement allergisant", affirme ainsi l'UFC-Que Choisir.

Une mauvaise note pour la réglementation

Pourtant, note-t-elle, mis à part une marque de feutres, "aucun des produits testés n'est en infraction, car ils bénéficient d'une situation réglementaire aussi vague que laxiste" en l'absence de textes spécifiques pour les fournitures scolaires, comme il en existe pour les jouets ou les tétines.

Aussi, au-delà d'une demande de retrait immédiat des feutres parfumés de la marque "Giotto Turbo scents" considérés comme non conformes, l'UFC-Que Choisir appelle les autorités à renforcer la réglementation afin de "prendre en compte la sensibilité des jeunes consommateurs".

Partager sur :