Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Les habitants des marais du Cotentin font bloc pour défendre le SMUR de Valognes

-
Par , France Bleu Cotentin
Valognes, France

Les syndicats de l'hôpital Cherbourg/Valognes étaient sur le marché de Sainte-Mère-Eglise ce jeudi matin. Une dizaine de personnes faisaient signer une pétition pour protester contre la délocalisation à Cherbourg du Smur de Valognes, de nuit le week-end.

Les syndicats sur le marché de Sainte-Mère-Eglise
Les syndicats sur le marché de Sainte-Mère-Eglise © Radio France - katia lautrou

La nouvelle est tombée la semaine dernière, sans surprise mais avec beaucoup d'aigreur.  Le Service mobile d’urgence et de réanimation (Smur) de Valognes sera désormais délocalisé, de nuit le week-end, à Cherbourg. La direction du  centre hospitalier public du Cotentin a reçu l’autorisation de  l’agence régionale de santé le 3 janvier. Pour les syndicats c'est mettre en danger la population des marais en augmentant selon eux d’au moins quinze minutes le temps d’intervention. Les habitant des marais sont scandalisés : "on aura le temps de mourir 10 fois si les secours viennent de Cherbourg, et si on fait un AVC ou une crise cardiaque ?"

De leur côté les syndicats hospitaliers dénoncent aussi les inégalités de territoire _: "un patient d'Equeurdreville sera soigné plus rapidement qu'un habitant de Picauville par exemple",  _selon Caroline Avoine de la Fédération Autonome   

Dans un communiqué le direction de l'hôpital affirme que "le positionnement à Cherbourg permet de mutualiser l’équipage médecin - infirmière avec le service des urgences sur une période qui restait en effectif médical restreint "

Choix de la station

À venir dansDanssecondess