Santé – Sciences

Les herbiers auvergnats à l'heure du numérique

Par Claudie Hamon, France Bleu Pays d'Auvergne mardi 28 juin 2016 à 19:05

chaque specimen est soigneusement attaché dans sa chemise
chaque specimen est soigneusement attaché dans sa chemise © Radio France - Claudie HAMON

Après la collection parisienne, le projet Recolnat s'intéresse à l'herbier universitaire clermontois riche de 500 à 600 000 spécimens. Actuellement, quatre personnes "attachent" soigneusement les plantes séchées à leur chemise ; un travail de préparation indispensable avant la numérisation.

Dans les ateliers techniques de l'Université Blaise Pascal aux Campus des Cézeaux, trois petites mains gantées manipulent avec précaution les spécimens provenant de plusieurs collections auvergnates. Une fois attachés, les herbiers sont ensuite expédiés à Montpellier où ils sont numérisés. Clermont-Ferrand est chargé d'organiser l'opération Recolnat pour les collections du nord de la France, en collaboration avec le Musée National d'Histoire Naturelle de Paris.

L'attachement des spécimens - Radio France
L'attachement des spécimens © Radio France - Lilou Maudet

Riche de 600 000 spécimens, les herbiers de Clermont-Ferrand sont la 4ème collection nationale et la 3ème collection universitaire nationale. Les spécimens numérisés sont en libre accès sur le site http://lesherbonautes.mnhn.fr/