Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Les hôpitaux de Paris se dotent d'un "Manifeste des valeurs", les syndicats dénoncent une opération de communication

-
Par , France Bleu Paris, France Bleu

Le directeur de l'Assistance Publique-Hôpitaux de Paris Martin Hirsch a annoncé, ce vendredi, que l'AP-HP se dotait d'un "Manifeste des valeurs", en cours d'affichage dans ses 39 établissements. Les syndicats dénoncent une opération de communication et le manque de moyens dans les établissements.

Les hôpitaux de Paris s'engagent auprès des patients avec un "Manifeste des valeurs".
Les hôpitaux de Paris s'engagent auprès des patients avec un "Manifeste des valeurs". © Maxppp - Sébastien JARRY

Dès ce vendredi, les patients des hôpitaux publics parisiens peuvent commencer à voir, sur les murs des 39 établissements de l'AP-HP, un "Manifeste des valeurs". Affiché progressivement dans les entrées et les services des établissements, ce code de bonne conduite engage les 100.000 agents de l’institution : médecins, paramédicaux ou encore agents administratifs. C'est un "manifeste qui rappelle ce qui forme la communauté de l'hôpital, ce qu'on doit respecter, le sens que l'on donne à nos métiers, à nos engagements vis-à-vis des patients", a déclaré Martin Hirsch, directeur de de l'AP-HP sur franceinfo ce vendredi. "Tous ceux et toutes celles qui travaillent pour ce service public, ressentent une fierté, cette fierté, ils sont contents de la proclamer dans cette nouvelle constitution. C'est aussi le sens de leur travail", a encore défendu Martin Hirsch.

Un accès aux soins "libre et égal dans les meilleurs délais"

Ce manifeste garantit notamment un "libre et égal accès aux soins dans les meilleurs délais, sans conditions de ressources", et "dans le respect de la laïcité". Il s'engage aussi sur le "respect des droits du patient". La charte notamment le personnel à un "devoir d'hospitalité" envers les patients. "En France, on a un accès égal aux soins indépendamment de son statut, de son revenu, de la fréquence de sa maladie, a précisé Martin Hirsch sur franceinfo. Le manifeste engage aussi l’institution sur la reconnaissance des erreurs" et l'écoute des suggestions des patients. Selon Martin Hirsch, 3.000 agents, de toutes les professions, ont apporté leur contribution à la rédaction de la charte.

De la "poudre aux yeux" pour les syndicats, qui réclament plus de moyens

Christophe Prudhomme, médecin urgentiste à l'hôpital Avicenne de Bobigny, en Seine-Saint-Denis, est l'un des responsables de la CGT Santé. "*_L'hôpital va mal,_ s'énerve-t-il. _Ce dont on a besoin, ce n'est pas d'une charte de valeurs, mais *de moyens pour soigner les patients correctement et entretenir nos locaux, dont certains sont laissés à l'abandon depuis 20 ans._ Pour lui, "On veut cacher la misère avec cette charte qui ne règlera rien. Le syndicaliste dénonce "du blabla". Il fustige aussi la logique comptable de la direction de l'AP-HP : "Nos conditions de travail sont dégradées car aujourd’hui, la priorité de l’hôpital, c'est d'équilibrer les comptes. "Cette charte garantit un libre et égal accès aux soins, mais on développe un service spécial pour accueillir des malades étrangers à fort pouvoir d'achat, et pendant ce temps-là, des patients meurent sur des brancards." Pour lui, la qualité des soins passe donc d'abord par des moyens, et par des embauches : "On ne peut même plus remplacer les congés maternité ! Quand on a un personnel à 80% féminin et plutôt jeune, comment fait-on ? Tout ça, c'est une opération de communication."

Cette charte, c'est de la langue de bois" - Abdel Abdoun, de la CFDT

Abdel Abdoun , membre de la commission exécutive de la CFDT, le syndicat qui a le plus travaillé en collaboration avec Martin Hirsch depuis son arrivée à la tête des hôpitaux parisiens, ne dit pas autre chose. "Nous sommes très remontés, mais surtout déçus et vexés", explique-t-il. Pour lui, "cette charte, c'est de la langue de bois. Le document, on l'a découvert une fois bouclé. Aucun syndicat n'a participé à sa rédaction", confie-t-il. On a rien contre les usagers, mais cette charte met systématiquement en opposition les personnels de l'hôpital et les usagers", critique-t-il. Parler de respect, dont il est beaucoup question dans le manifeste, "évidemment ça ne mange pas de pain !" Mais pour lui, ce document engage aussi le personnel bien au-delà de ses missions de service public : "Ce document nous enferme dans une logique qui est de dire qu'on défendra le service public contre vents et marées, quelque soit nos moyens et l'état des établissements. Ce n'est pas possible ! " Lui aussi pointe la nécessité d'augmenter les budgets. "Martin Hirsch est un grand communicant, mais c'est le directeur qui aura le plus restructuré l'AP-HP et qui aura le plus fermé d'hôpitaux depuis son arrivée. Il maintient l'Assistance publique la tête sous l'eau.", tranche-t-il. "Ce qu'on veut, pour bien soigner les patients, ce sont des vrais budgets et des personnels formés et moins précaires."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess