Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Les infirmières en charge du drive-test à Aubenas menacent d'arrêter les prélèvements lundi

-
Par , France Bleu Drôme Ardèche

Les infirmières libérales en charge du drive-test Covid à Aubenas dénoncent leurs conditions de travail. Selon elles, la mairie refuse d'installer un barnum qui leur permettrait de se protéger de la pluie. Elles menacent d'arrêter les prélèvements lundi, si la situation ne s'améliore pas d'ici là.

Des infirmières libérales menace d'arrêter les prélèvements PCR si la commune d'Aubenas n'installe pas un barnum pour qu'elles puissent s'abriter
Des infirmières libérales menace d'arrêter les prélèvements PCR si la commune d'Aubenas n'installe pas un barnum pour qu'elles puissent s'abriter - Andrée Palme

Alors que les laboratoires sont débordés, 15 infirmières libérales menacent d'arrêter d'effectuer les prélèvements PCR au drive-test situé quartier Dugradus à Aubenas, en Ardèche. Elles protestent contre leurs conditions de travail.

"Les infirmières travaillent dans des conditions indécentes"

Actuellement, elles peuvent se changer, enfiler leur surblouse, leur charlotte et leurs gants, dans un chalet en bois. Mais lorsque les automobilistes défilent pour se faire dépister, elles ont nulle part où s'abriter de la pluie. "Les infirmières travaillent dans des conditions indécentes. Nous ressentons du mépris, un manque de respect. Je trouve ça vraiment désolant de rendre un service de santé publique", regrette Andrée Palme, présidente du conseil interdépartemental de l’Ordre des Infirmiers de l’Ardèche et de la Drôme.  Elle est aussi en charge de la plateforme Covid des dépistages à Aubenas.

La mairie refuse de monter le barnum le permettant de s'abriter

Andrée Palme a fait part de son mécontentement au laboratoire qui gère ce drive-test. "On nous a donc mis une petite bâche bleue de deux mètres carrés. Mais ça ne suffit pas alors, le laboratoire nous a fourni un barnum. Sauf que la mairie refuse de le monter". Selon l'infirmière, la ville d'Aubenas met en avant un problème d'assurance. Le barnum pourrait s'envoler. Un argument que peut entendre Andrée Palme. "Si c'est dangereux d'accord, mais la ville peut trouver une autre solution. C'est la moindre des choses". 

La présidente du conseil interdépartemental de l’Ordre des Infirmiers de l’Ardèche et de la Drôme rappelle que ces infirmières sont volontaires pour soulager les laboratoires en cette crise du Covid-19. "Ces infirmières viennent sur leurs heures de repos, sur leurs jours de repos. Elles ne sont pas bénévoles, elles sont payées mais cette activité au drive-test s'ajoute à leur journée de travail". 

Vers un arrêt du drive-test lundi ? 

"Si la situation ne s'améliore pas, c'est simple, nous arrêtons les prélèvements lundi", prévient Andrée Palme. "On me dit que c'est du chantage mais je ne pense pas que depuis le 18 mai nous ayons été très véhémentes. J'ai contacté l'Agence régionale de santé. La directrice était surprise, elle doit me rappeler... J'attends toujours et je pense que je peux attendre encore longtemps. Pourtant on demande simplement des installations correctes qui correspondent à ce qu'on est en droit d'attendre en 2020 d'une municipalité comme Aubenas." 

France Bleu Drôme Ardèche a tenté de joindre le maire d'Aubenas, sans succès à cette heure. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess