Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Les laboratoires d'analyses médicales en grève durant une semaine

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Paris, France Bleu

Les laboratoires de biologie médicale sont appelés à faire grève tous les après-midi, à partir de ce lundi 23 septembre jusqu'au mardi 1er octobre inclus. Ils dénoncent des baisses de tarifs imposées par l’assurance maladie : 170 millions d’euros d’économies sont prévus pour le secteur en 2020.

Les laboratoires d'analyses médicales seront en grève tous les après-midi
Les laboratoires d'analyses médicales seront en grève tous les après-midi © Maxppp -

Les laboratoires de biologie médicale sont appelés à fermer leurs portes à partir de cet après-midi 13 h et toutes les après-midi jusqu'au mardi 1er octobre inclus. Les patients urgents seront redirigés vers l'hôpital. Une grève initiée par l'ensemble des syndicats de biologistes pour protester contre les 170 millions d'euros d'économies prévus pour le secteur en 2020, dans le cadre de la réforme de l'Assurance maladie.  Cela représente une baisse de 5%. 

Ce nouveau plan triennal prévoit une autre baisse moins importante pour 2021 et 2022, de l'ordre de 122 millions annuel.

Cette "baisse de financement", qui s'additionne "au milliard de baisse cumulée depuis 10 ans", mettrait "directement en danger l'existence la moitié des entreprises biologistes" font savoir les syndicats du secteur.

Cette annonce fait suite à 10 années de baisses de tarif continues ayant entraîné les laboratoires à se restructurer. "Nous sommes passés de 4.000 structures à 500 pour réaliser une économie d'échelle" explique Jérémy Samak, biologiste directeur du laboratoire RS Bio à la Garenne Colombes, et l'un des porte-paroles de ce mouvement qui craint que ces nouvelles coupes budgétaires n'entraînent des fermetures de laboratoires et par conséquents des licenciements.

En cas d'échec des négociations avec l'Assurance maladie, plusieurs semaines de fermeture totale pourraient être décidées en décembre.

Choix de la station

France Bleu