Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Les laboratoires de biologie médicale ferment leurs portes pour trois jours

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Drôme Ardèche

Les biologistes protestent contre les 170 millions d'euros d'économie demandés à leur branche. Sauf urgences, dans la Drôme et en Ardèche, comme dans le reste de la France, ils ne pratiqueront aucune prise de sang ni analyse dans leurs laboratoires pendant trois jours.

Les laboratoires de biologie médicale sont appelés à rester fermés pendant trois jours.
Les laboratoires de biologie médicale sont appelés à rester fermés pendant trois jours. © Radio France - Florence Gotschaux

Si vous avez une prise de sang à faire prochainement, ne vous présentez pas au laboratoire d'analyses médicales ces trois prochains jours. Une grande majorité des labo restent portes closes jusqu'à jeudi 24 octobre inclus. 

Les biologistes dénoncent les 170 millions d'euros d'économie que la Caisse Nationale d'Assurance Maladie veut leur imposer pour l'an prochain. Elle veut baisser les tarifs de certains actes pratiqués par les laboratoires de biologie médicale, l'an prochain et geler les dépenses les deux années suivantes. 

Les laboratoires de biologie médicale protestent contre les économies que veut leur imposer l'Assurance Maladie. - Radio France
Les laboratoires de biologie médicale protestent contre les économies que veut leur imposer l'Assurance Maladie. © Radio France - Florence Gotschaux

C'est la goutte d'eau, pour les syndicats qui rappellent que le secteur a déjà fait de gros efforts, ces dix dernières années : 1 milliard d'euros de baisse d'honoraires. Tout ça alors que la biologie médicale représente moins de 3% des dépenses de la Sécurité Sociale.

Les petits laboratoires menacés

Ça ne sera plus rentable pour les plus petites structures, qui ne survivront pas, assurent les organisations syndicales. En France, les labo de biologie médicale emploient 50.000 salariés et accueillent, chaque jour, 500.000 personnes.

Dans la Drôme et en Ardèche, cela représente au moins 500 emplois et 5000 patients quotidiennement. Et ça partout sur le territoire, y compris dans les zones les plus reculées. "Ces mesures mettent en péril la biologie médicale de qualité et de proximité", expliquent les syndicats, qui rappellent que leur activité est incontournable : 70% des diagnostiques médicaux utilisent la biologie

Et c'est bien pour montrer que les labo sont indispensables qu'ils resteront fermés trois jours plein. Les urgences des hôpitaux et cliniques et les prélèvements réalisés à domicile par les infirmières libérales seront tout de même traités. Les autres patients sont invités à se rendre à l'hôpital. "Ils y seront de toute façon contraints quand certains labo auront mis la clé sous la porte", résument certains biologistes.

Un premier mouvement de "grève" des labo avait été mené tous les après-midi, pendant une semaine, fin septembre. Sans faire plier l'assurance maladie. Les biologistes espèrent donc qu'une fermeture totale, pendant trois jours, portera ses fruits. Une nouvelle réunion est prévue ce jeudi 24 octobre.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu