Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Fermer
Retour
Santé – Sciences DOSSIER : Le pourquoi du comment

Les lumières bleues en trois questions

mardi 12 mars 2019 à 5:06 Par Delphine Martin, France Bleu Auxerre

Non seulement les téléphones et les tablettes favorisent la sédentarité, l'obésité et provoquent des difficultés d'endormissement.... mais en plus, l'utilisation excessive de ces appareils peut être mauvaise pour la vue, à cause des lumières bleues.

Attention à  ne pas trop exposer les enfants aux écrans.
Attention à ne pas trop exposer les enfants aux écrans. © Maxppp - Anne-Sophie Bost

Les lumières bleues, qu'est-ce que c'est ?  

La lumière bleue fait partie du spectre de la lumière visible. Autrement dit : nous y sommes tous les jours exposés naturellement, à travers la lumière du soleil. Et c'est tant mieux car cela permet notamment de réguler le sommeil et l’humeur. 

Le problème, c'est que cette lumière bleue est aussi produite par les ampoules LED et tous nos écrans : nos smartphones, ordinateurs et téléviseurs. Des appareils de nouvelle génération où chaque diode émet sa propre lumière, ce qui rend ces écrans beaucoup plus lumineux que les modèles précédents, les écrans LCD à cristaux liquides.    

Quel est le danger de ces lumières bleues ?  

L'exposition prolongée aux lumières bleues favorise la fatigue visuelle : les yeux secs, qui picotent, une vision trouble, des maux de tête et une sensation de fatigue. À moyen terme, la sur-exposition aux lumières bleues peut aussi provoquer des perturbations de l'humeur et du sommeil. Et puis à long terme, les lumières bleues favorisent des lésions de la rétine et du cristallin, ce qui peut engendrer une perte de la vision. Elles entraîneraient aussi un risque accru de glaucome ou de DMLA (la dégénérescence maculaire liée à l’âge). 

Ces dangers concernent d'abord les enfants, qui ont les yeux plus sensibles aux ondes des lumières bleues, car avant 14 ans, le cristallin de l’œil ne filtre pas aussi bien.  

Les personnes qui travaillent toute la journée sur un écran sont aussi plus à risque que les autres.   

Comment s'en protéger ? 

Déjà, il faut bannir les écrans chez les très jeunes enfants : pas d'écran avant 3 ans, et pas plus de 30 minutes par jour jusqu'à 6 ans. Il y a aussi la règle "des 4 PAS" : Pas d'écran le matin, pas d'écran dans la chambre de l'enfant, pas d'écran pendant les repas et pas d'écran avant de se coucher. 

Ensuite, pour tout le monde, il faut impérativement éviter de regarder la télévision ou tout autre écran d'ailleurs dans le noir. Sur les smartphones, il existe désormais une fonction "filtre anti-lumière bleue". Si vous portez des lunettes, optez aussi pour des verres équipés de filtres spécifiques.

Enfin, certains médecins recommandent des cures de compléments alimentaires à base de lutéine, vitamine E, zinc et antioxydants...  mais le mieux, c'est encore d'éteindre la télé, de ranger les tablettes et les téléphones... de débrancher quoi !

Le pourquoi du comment sur les lumières bleues - par Delphine Martin