Santé – Sciences

Les maisons de santé pluriprofessionnelles ont le vent en poupe en Creuse

Par Valérie Mosnier, France Bleu Creuse dimanche 9 octobre 2016 à 13:00

La maison de santé de Royère-de-Vassivière inaugurée la semaine dernière
La maison de santé de Royère-de-Vassivière inaugurée la semaine dernière © Radio France - Valérie Mosnier

Les maisons de santé pluriprofessionnelles sont présentées comme une alternative à la désertification médicale. La Creuse est en pointe dans le domaine, le Grand Guéret, par exemple, lance jusqu'au 20 octobre, une grande consultation auprès de ses habitants.

En Creuse, d'après les derniers chiffres de l'Agence Régionale de Santé, il y a dix maisons de santé réalisées et neuf 9 projets sont en cours de réalisation ou de réflexion dont ceux se Saint-Vaury et de Guéret.

Le Grand Guéret, qui vient de lancer une consultation auprès de ses habitants. L'Agglomération recueille l'avis de chacun en matière de santé et plus précisément sur l'offre de soins car il y a aussi des manques sur ce territoire comme des généralistes, des kinés ou encore des dentistes. Les maires et les professionnels de santé ont aussi été contactés. L'objectif est de faire un état des lieux des besoins pour construire éventuellement de nouvelles maisons de santé pluriprofessionnelles.

Il n'y a pas que le projet de Saint-Vaury explique Armelle Martin vice-présidente au Grand Guéret en charge de la Santé

L'exemple de Royère-de-Vassivière

Sur le plateau de Millevaches, la maison de santé de Royère-de- Vassivière, est ouverte depuis novembre 2015. Les patients sont satisfaits d'avoir sur place leur médecin généraliste, un cabinet de quatre infirmiers et la pharmacie juste à côté, même s'ils aimeraient bien plus de professionnels de santé comme un kiné ou un podologue. Deux salles sont d'ailleurs inoccupées pour le moment.

Les travaux auront coûté environ 500.000 euros, dont près de la moitié pris en charge par la commune elle même. Quand le projet a été lancé, en 2007, nous n'avions pas le choix explique le maire de Royère-de-Vassivière Raymond Rabeteau : "à l'époque, la communauté de communes n'avait pas la compétence et nous il fallait qu'on y aille... pour retenir les médecins, les professions de santé, on a anticipé".

Installé depuis l'ouverture de la maison de santé, le Docteur Jean-Claude Etilé est un peu moins optimiste. Médecin à Royère-de-Vassivière depuis 22 ans, pour lui la maison de santé ne peut pas être le seul argument pour faire venir de jeunes médecins.

"L'Etat doit prendre ses responsabilités" Docteur Jean-Claude Etilé

La maison de santé de Royère-de-Vassivière fait partie au "Réseau Mille Soins, la santé sur un plateau", géré par l’ADRES (Association pour le développement d’un Réseau de soins primaires de la Montagne Limousine). Ce réseau de santé de la Montagne limousine a été labellisé Pôle d’Excellence Rurale par l’Etat, l’objectif est de mettre en réseau les professionnels de santé pour faciliter l’accès aux soins courants pour les habitants, renforcer l’attractivité pour inciter de nouveaux professionnels de santé à s’installer sur notre territoire et mettre en œuvre des actions de prévention et d’éducation à la santé.

Partager sur :