Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Les masques, bouclier contre le pollen pour les allergiques de Loire-Atlantique

-
Par , France Bleu Loire Océan

La Loire-Atlantique est en risque élevé en ce moment pour les allergies, car qui dit retour du beau temps, dit retour du pollen. Mais, les masques anti-Covid-19 pourraient réduire ces réactions allergiques.

Le masque semble être le meilleur allié des allergiques avec le pollen du printemps (photo d'illustration)
Le masque semble être le meilleur allié des allergiques avec le pollen du printemps (photo d'illustration) © Maxppp - Aurelien Morissard

Le masque protège contre le coronavirus, mais aussi contre le pollen, et c'est une excellente nouvelle pour les personnes allergiques en Loire-Atlantique.  

D'habitude : nez qui coulent et yeux qui piquent

Parmi eux, Quentin Cadiot, 31 ans et allergique au pollen depuis une quinzaine d’années. Pour lui, le printemps rime en général avec : "nez embarrassé, qui coule, yeux qui démangent, palais qui gratte aussi." 

Mais cette année, Quentin a remarqué une amélioration de ses symptômes, grâce aux masques : "J’essaye d’éviter de prendre des médicaments antihistaminiques, sauf en cas de grosses crises. Dans cette optique, je porte le masque et ça me protège. Bien sûr, quand je rentre chez moi, je me rince aussi rapidement les yeux et les cheveux, pour enlever toutes particules de pollen."

Les particules de pollen sont filtrées par le masque

Pour Quentin, le masque l’aide : ‘‘Exemple typique, samedi je suis allé bricoler chez un ami. J’ai commencé une crise d’allergie le matin, et j’ai vite mis un masque bleu, ceux que tout le monde a maintenant. Tout de suite, c’est passé relativement rapidement, et j’ai pu continuer à travailler à l’extérieur. Sinon, c’est impossible et on est obligé de prendre des comprimés tous les jours.’’ 

Un constat partagé par Yann Dubreil, allergologue, à Nantes, et membre du RNSA, le Réseau national de surveillance aérobiologique : "La fédération française d’allergologie recommande actuellement les masques pour protéger un peu plus les patients allergiques, surtout à l’extérieur. Ça fait partie des nouvelles recommandations suite au Covid, qui pourraient s’appliquer même dans les années qui viennent."

Le masque n’est pas une protection imparable 

Yann Dubreil  tempère : le masque n’est pas la solution miracle. "D’abord, le pollen peut rentrer dans les yeux. Donc on conseille aussi de porter des lunettes de soleil, pour éviter au maximum le contact avec des particules de pollen." De plus, les masques chirurgicaux ne sont pas infaillibles quant à la protection des voies respiratoires : "Le pollen peut aussi rentrer par les côtés du masque, car ceux-ci baillent un peu."

Par conséquent, si vous êtes sujet aux allergies de pollen, préférer les masques FFP2 aux chirurgicaux : "Ils ont une meilleure adhésion au niveau des joues et limitent ainsi plus l’impact des pollens", conclut Yann Dubreil. 

Cette semaine, le risque d’allergies au pollen, à Nantes, est de 3 sur une échelle de 5 (moyennement élevé). Quant au département de Loire-Atlantique, le risque est élevé, selon le RNSA, moyen en Vendée. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Clémence Pénard

Choix de la station

À venir dansDanssecondess