Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Les médecins en colère jouent les escargots sur l'autoroute A7

vendredi 13 novembre 2015 à 11:20 Par Anne Domece, France Bleu Vaucluse

Le monde médical se mobilise. Généralistes, kinés, infirmiers et dentistes s'opposent au projet de loi Santé de Marisol Touraine. Ce vendredi, ils ferment leur cabinet et mènent, en relais, une opération escargot sur l'A7 entre Marseille et Paris. Les médecins vauclusiens y participent.

Certains cabinets de médecins vont rester fermés ce vendredi.
Certains cabinets de médecins vont rester fermés ce vendredi. © Radio France - Noémie Bonnin

Avignon, France

Partis vendredi matin de Marseille, les médecins en colère se relaient pour ralentir la circulation jusqu'à Paris. Les praticiens vauclusiens participent au mouvement. Ils s'opposent toujours au projet de loi Santé voulu par Marisol Touraine.

Parmi les points d'achoppement : le tiers payant généralisé. Les médecins le voient comme une contrainte pour eux  (ils craignent de passer des heures  à remplir et vérifier la "paperasse"). Et ils assurent que cela sera aussi une contrainte pour le patient. "Pour en bénéficier, il faudra que le malade suive une filière de soins, explique François Chamaillard, membre de la coordination des médecins libéraux de Vaucluse. En fait, il ne pourra se rendre que chez le praticien affilié à leur mutuelle - il ne pourra plus choisir son médecin."

"Plus vous serez malade, plus vous paierez cher." (François Chamaillard)

Autre point noir, selon François Chamaillard : la fin programmée du secret médical. "Le projet de loi prévoit de mettre en place un "dossier médical partagé" (DMP), détaille le praticien. Le dossier du patient sera partagé  par les médecins, mais aussi par les complémentaires santé. Les mutuelles auront donc accès aux bilans de santé, et pourront faire varier les cotisations en fonction des pathologies. En clair : plus vous serez malade, plus vous paierez cher."

François Chamaillard, en direct vendredi sur France Bleu Vaucluse

Les médecins devraient faire grève jusqu'à lundi.