Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Les médecins généralistes passent à l'échograhie

lundi 27 novembre 2017 à 19:04 Par Sylvie Duchesne, France Bleu Gard Lozère

Ça fait 20 ans que le médecin nîmois Jean-Marie Bourgeois milite pour que les médecins généralistes se dotent d'un échographe dans leur cabinet. Ils ne sont que 5% actuellement. L'échographie, c'est en effet pour lui "le stéthoscope du futur".

Près de 600 médecins se forment chaque année à l'échographie à Nîmes
Près de 600 médecins se forment chaque année à l'échographie à Nîmes © Radio France - Sylvie Duchesne

Nîmes, France

Installé à Nîmes, le Dr Jean-Marie Bourgeois forme chaque année à l'échographie près de 600 médecins venus de toute la France et de l'étranger. Utiliser cette technique les aiderait selon lui à améliorer les diagnostics pour certaines pathologies. Ça permettrait également de soulager les urgences des hôpitaux.

"L''échographie permet de poser plus rapidement certains diagnostics, comme par exemple, l'appendicite."

Le Dr Jean-Marie Bourgeois

Actuellement, seulement 5% des médecins généralistes sont équipés d'un échographe. En Allemagne, c'est 50%. "Ce qui freine les médecins français, assure le Dr Bourgeois, c'est un manque d'information."

Se former à quelques gestes simples ne prend pourtant que quelques jours. Il organise donc régulièrement des sessions à Nîmes pour les médecins français et étrangers attirés par ce nouvel outil.

Seulement 5% de médecins généralistes pratiquent l'échographie en France

"L'échographie devrait être dispensée pendant la formation initiale des médecins."

Reportage au centre de formation en échographie du Dr Bourgeois à Nîmes

À tous ceux qui rétorqueraient que ces échographies représentent une concurrence pour les radiologues, le Dr Bourgeois répond qu'au contraire, cela leur permettrait de se concentrer sur les cas les plus difficiles.

Pour en persuader leurs confrères, lui et une trentaine de médecins généralistes organiseront du 12 au 14 janvier prochain, le premier congrès d’Échographie en médecine générale à Paris.