Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Les onze blocs opératoires de l’hôpital de Valence restent fermés jusqu'au 1er octobre

-
Par , France Bleu Drôme Ardèche

La fermeture de l'ensemble des blocs opératoires du CH Valence va se poursuivre jusqu’à mardi 1er Octobre. La direction du CHV l’annonce ce vendredi par communiqué de presse. Les 11 blocs sont fermés depuis jeudi par précaution après des malaises de 22 personnes agents et patients.

illustration hôpital de Valence
illustration hôpital de Valence © Radio France - nathalie de Keyzer

Les analyses effectuées dès jeudi soir par les services de l'hôpital, les pompiers de la Drôme, ainsi que par le véhicule de détection, d’identification et de prélèvements spécialement venu de Lyon n'ont rien permis de  détecter dans l'air des onze salles du bloc opératoire. Les résultats n’ont révélé aucun dysfonctionnement. 

De nouveaux malaises dans le personnel ce vendredi 

Les salles sont restées fermées pour les opération programmées. Mais ce vendredi plusieurs cas de nausées vomissements et maux de tête ont de nouveau été recensés dans le personnel. La direction a donc décidé ce vendredi soir de maintenir la fermeture de l'ensemble du bloc jusqu'à mardi prochain. D'ici là, seule la prise en charge chirurgicale d’urgence est maintenue. 

De nouvelles analyses doivent être effectuées d’ici mardi. La direction de l’hôpital fait savoir qu'elle communiquera de nouveau sur la ré -ouverture ou non des salles du bloc dans la journée de lundi 30 septembre.

Même situation qu'à Montélimar 

Il y a deux semaines, l'hôpital de Montélimar avait vécu le même type de situation. Malgré les nombreuses analyses, aucun gaz toxique ou autre substance dangereuse n'avait été détecté, les blocs montiliens étaient resté fermés cinq jours.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess