Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Perruques mieux remboursées : les associations et les malades creusois saluent la mesure

-
Par , France Bleu Creuse

A partir du 2 avril 2019, la Sécurité sociale rembourse entièrement les premiers modèles de perruques et augmente la prise en charge des modèles suivants. Une avancée pour les associations, et un soulagement pour les malades.

Les malades sont mieux remboursés par la Sécurité sociale pour des achats de perruques.
Les malades sont mieux remboursés par la Sécurité sociale pour des achats de perruques. © Radio France - Céline Autin

Guéret, France

"Ça fait 230 euros en plus ! C'est super important et vraiment génial de la part de la Sécu." Pour Frédérique, atteinte d'un cancer du sein, l'annonce des nouveaux remboursements de perruques par la Sécurité sociale est une bonne nouvelle. Les premiers modèles à 350 euros sont entièrement remboursés, tandis que les suivants, dits de "classe 2" voient leurs tarifs plafonnés

Une aide financière nécessaire

Ces nouveaux tarifs de remboursement sont un vrai coup de pouce pour les malades, qui doivent débourser entre 200 et plus de 1 000 euros pour une perruque.  C'est le cas de Frédérique : "Moi, _mon contrat de travail n'a pas été renouvelé, j'étais toute seule et je suis tombée dans la précarité.  Alors la perruque c'est un coût en plus quand on est malade_."

Sa perruque lui a coûté 650 euros. En plus du remboursement de la Sécurité sociale, Frédérique a dû débourser 300 euros de sa poche, et a été aidée par la Ligue contre le cancer : "Je ne pensais pas que c'était aussi cher, mais je ne pouvais pas faire sans. _Déjà on n'est pas bien, et on se sent laid, il n'y a pas d'autres termes_. Avoir une perruque, ça aide beaucoup pour tous les jours, pour essayer de mener une vie normale."

Un point de vue largement partagé par Eric Bodeau, président de la Ligue contre le cancer : "L'image de soi est cruciale pour aider les patients à supporter cette épreuve. On n'est pas dans du facultatif, mais vraiment dans de l'essentiel." Il salue les nouveaux taux de remboursement de la Sécurité sociale, tout en appelant à aller plus loin : "Si on pouvait avoir un remboursement maximal autour de 500-600 euros, ça serait encore mieux." Les perruques en cheveu naturel, très chères, sont quant à elles complètement déremboursées, un recul selon la Ligue.

Pour autant, Eric Bodeau l'assure, la Ligue contre le cancer va continuer à aider les malades en difficulté financière. L'année dernière, en 2018, une vingtaine de Creusois ont sollicité l'aide de la Ligue pour l'achat d'une perruque.