Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Les personnels des services de réanimation de Moselle appelés à faire grève aujourd'hui

-
Par , France Bleu Lorraine Nord

Durement impactés par l'épidémie de Covid-19, les soignants qui travaillent dans les services de réanimation sont appelés à se mobiliser ce mardi 11 mai pour plus de moyens et de salaires. Car le Segur de la santé n'a rien résolu selon Nora Benhamida, déléguée santé-sociaux à la CGT de Moselle.

L'hôpital de Mercy à Metz - Soignants - CHR - Santé publique - Hôpitaux
L'hôpital de Mercy à Metz - Soignants - CHR - Santé publique - Hôpitaux © Radio France - Clément Lhuillier

Un appel à la grève national a été lancé dans les services de réanimation pour cette journée de mardi 11 mai pour réclamer des hausses de salaires et d'effectifs. 

Raccrocher la blouse

De nombreux soignants de réa témoignent depuis de longs mois de la charge de travail et de l'épuisement provoqué par l'afflux de patients gravement atteints du Covid-19. Beaucoup voudraient "raccrocher la blouse" affirme Nora Benhamida, déléguée santé-sociaux à la CGT de Moselle, "parce qu'il manque du monde dans les services, le salaire ne suit pas, la vie de famille est chamboulée..." La syndicaliste ajoute à ces problèmes la spécificité mosellane de la proximité du Luxembourg et de ses salaires plus attractifs qui captent les soignants formés en France. 

300 euros de plus

Selon Nora Benhamida, le Ségur de la santé lancé par le gouvernement pour répondre aux demandes des soignants lors de la crise épidémique n'a as répondu aux besoins. "L'augmentation (des salaires) est insuffisante. La CGT réclame 300 euros de plus que ce que prévoit le Ségur et une nouvelle bonification indiciaire pour les spécificités des emplois en réanimation."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess