Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Les personnes en situation de handicap apprennent les gestes qui sauvent en Vaucluse

-
Par , France Bleu Vaucluse
Avignon, France

La formation au PSC1 – Prévention et Secours Civiques de Niveau 1 – est officiellement ouverte aux personnes à mobilité réduite depuis le mois de mars. En Vaucluse, la première formation a eu lieu à Avignon dans les locaux des paralysés de France. Désormais, ils connaissent les gestes qui sauvent.

Comment sauver une vie ? C'est la thématique de la formation
Comment sauver une vie ? C'est la thématique de la formation © Radio France - Nina Valette

Depuis bientôt un an, un arrêté publié au journal officiel, autorise les personnes en situation de handicap à suivre la formation PSC1, Prévention, et Secours Civiques de Niveau 1.

C’est Gilles Ruiz, conseiller municipal de la ville d’Arles, et chargé de l’accessibilité aux personnes handicapées qui a porté le projet avec les secouristes de la Croix Blanche. 

Le 11 décembre, la première formation a eu lieu sur demande de l’association des paralysés de France à Avignon (Vaucluse). Deux formateurs ont fait le déplacement, dans les bagages, les mêmes outils de formations que lors d'un cours avec des personnes valides. Des mannequins en plastique, des vidéos, des fiches explicatives. Objectif : suivre la même formation que face à des personnes valides.  Au programme, comment sauver un enfant qui s'étouffe, pratiquer un massage cardiaque ou encore aider une personne qui saigne abondement. 

Et du côté de la Croix Blanche (l’équivalent de la croix rouge au niveau national uniquement), Laurent Dubois le Président en Vaucluse n’était pas forcement confiant : "Au début j’étais très stressé. Puis finalement, la dizaine d’élève du jour est très à l’écoute, même plus que d’habitude. _Ils sont très vif, participe beaucoup"_explique le secouriste.

Un public qui ne peut pas toujours effectuer les mêmes gestes des gestes de premier secours. Surtout que beaucoup d'entre eux sont en fauteuil roulant. C’est là que la formation prend tout son sens : "Avec cette séance, même si ils ne peuvent pas pratiquer un massage cardiaque, ils savent expliquer à quelqu’un comment agir" répète le secouriste pour rassurer les élèves. Et pour ce bénévole, c’est essentielle puisque seulement 10% des français connaissent les gestes qui sauvent. 

Les mannequins utilisés pour le massage cardiaque.
Les mannequins utilisés pour le massage cardiaque. © Radio France - Nina Valette
Le formateur n'hésite pas a s’installer sur un fauteuil roulant pour monter les gestes en situation.
Le formateur n'hésite pas a s’installer sur un fauteuil roulant pour monter les gestes en situation. © Radio France - Nina Valette
Choix de la station

À venir dansDanssecondess