Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Grippe : les pharmaciens provençaux prêts à vacciner

-
Par , France Bleu Provence

Pour la première fois, le vaccin contre la grippe peut être pratiqué en pharmacie partout en France. Un dispositif destiné à étendre la vaccination.

Le vaccin contre la grippe dans les officines, c'est désormais possible partout en France
Le vaccin contre la grippe dans les officines, c'est désormais possible partout en France © Maxppp - Bonnaud Guillaume

Aix-en-Provence, France

Ce mardi 15 octobre marque le coup d'envoi de la campagne de vaccination contre la grippe. Les personnes âgées de plus de 65 ans, fragiles, obèses, où vivant au contact de nourrissons sont appelées à se prémunir contre ce virus qui continue de tuer cinq malades par jour chaque hiver.

Selon le syndicat général des pharmaciens en PACA, seules 46% des personnes ciblées se font vacciner, alors que l'OMS fixe à 75% le seuil d'efficacité.

"Un vaccin, tout le monde peut le faire." (Jacqueline, infirmière)

Alors pour faciliter l'accès à la vaccination les pharmaciens peuvent désormais effectuer la piqûre : "Tout est prêt ! On amène les patients à l'arrière de la pharmacie, on les assoit sur un fauteuil, on vérifie la validité du vaccin et l'état de santé du patient, on lui fait signer une décharge, et on pique dans l'épaule", précise Anabelle, pharmacienne près de la gare routière d'Aix-en-Provence.

Un geste pour lequel elle a été formée pendant six heures. Reste à savoir si les patients lui feront confiance. "Je suis infirmière et un vaccin, tout le monde peut le faire", assure Jacqueline. "Le pharmacien connait aussi bien qu'un médecin le contenu des produits, je lui fais confiance", renchérit François.

Un dispositif déjà efficace ?

Pour Stéphane Pichon, président de l'Ordre des pharmaciens en PACA-Corse, le dispositif est efficace : "Partout où il a été testé, on a augmenté de 23% le nombre de personnes vaccinées". Reste toutefois à convaincre les nombreux sceptiques : "Mon père s'est fait vacciner il y a 10 ans et il a attrapé la grippe. Depuis je préfère opter pour l'homéopathie", confie Evelyne. 

Cette campagne de vaccination se poursuit jusqu'au 31 janvier.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu