Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Les pharmacies de Seine-Maritime et de l'Eure sont prêtes à vacciner contre la grippe

-
Par , France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure)

Les Français disposant d'un bon de prise en charge peuvent désormais se faire vacciner contre la grippe directement dans l'officine, à partir de ce mardi 15 octobre 2019. La mesure testée dans quatre régions se généralise. La majorité des pharmacies de Seine-Maritime et de l'Eure sont habilitées.

Les patients seront accueillis dans une salle de confidentialité dans la pharmacie, comme ici.
Les patients seront accueillis dans une salle de confidentialité dans la pharmacie, comme ici. © Radio France - Sixtine Lys

Normandie, France

A partir de ce mardi 15 octobre 2019, il est possible de se faire vacciner contre la grippe par son pharmacien.  Il suffit d'avoir plus de 18 ans, et de présenter son bon de de prise en charge. L'objectif est d'améliorer la couverture vaccinale, car la moitié des personnes à risques (personnes âgées, femmes enceintes, asthmatiques) ne se font pas vacciner, soit 6 millions de personnes.

Maillage pharmaceutique

La majorité des pharmacies de Seine-Maritime et de l'Eure sont habilitées et c'est un enjeu majeur, explique Isabelle Roussel, conseillère de l'Ordre des pharmaciens et pharmacienne à Cléon. "Le maillage pharmaceutique est tel qu'on peut toucher toutes les populations, qu'elles soient en campagne ou en ville, y compris dans notre région", confie-t-elle. 

En Seine-Maritime, il est possible de se faire vacciner contre la grippe dans 209 pharmacies sur les 363 que compte le département. Dasn l'Eure, la vaccination est possible dans 86 pharmacies sur 147. Ce qui représente en moyenne 6 pharmacies sur 10. La Seine-Maritime et l'Eure sont d'ailleurs au dessus de la moyenne régionale. 

Attention, cela ne veut pas dire que toute l'équipe est formée pour vacciner. Mais au moins un pharmacien doit avoir suivi la formation

La pharmacie, dans les déserts médicaux, c'est le premier contact de la population avec un personnel de santé

La conseillère de l'Ordre des pharmaciens évoque notamment les désert médicaux, où il y a de de plus en plus de difficulté à avoir accès à un médecin traitant. "Il y a en a dans le sud de l'Eure, mais aussi en Seine-Maritime, à Cléon ou Elbeuf. La pharmacie, dans ces zones-là, c'est le premier contact de la population avec un personnel de santé, donc _le pharmacien peut-être celui qui facilite l'accès à la vaccination_."

La salle de confidentialité de la pharmacie centrale de Cléon. - Radio France
La salle de confidentialité de la pharmacie centrale de Cléon. © Radio France - Sixtine Lys

Salle de confidentialité

Les pharmaciens ont donc dû se former et préparer l'officine, comme dans la pharmacie centrale de Darnétal. La petite pièce à gauche du comptoir a été construite exprès. C'est l'une des conditions pour être habilité à vacciner : c'est ce qu'on appelle une espace de confidentialité. "Elle est équipée d'une table, d'un bureau. Il faut avoir soit un point d'eau pour se laver les mains, soit un gel hydroalcoolique. Et puis il y a des compresses, du désinfectant, du sparadrap", explique le pharmacien Pierre-Yves Queinnec.

Formation à suivre

L'autre condition c'est bien sûr la formation. Pierre-Yves Queinnec l'a suivie : "On s’entraîne sur des bras factices qui ressemblent plus ou moins à de la vraie peau. C'est très important d'être à l'aise, lorsqu'on est avec le patient qui peut être stressé.

Une consultation pour une vaccination, ça ne devrait pas exister

Dans la pharmacie Pierrette se renseigne justement sur l'arrivée des vaccins. Elle est très favorable à ce nouveau dispositif. "Je suppose que si on leur demande de vacciner les gens, c'est qu'on les a formé pour ça. Si cette formation a été faite et que c'est réalisé dans de bonnes conditions, je n'y vois aucun inconvénient. _Je ne vois pas pourquoi déranger mon médecin avec ça_. Une consultation pour une vaccination, ça ne devrait pas exister."

Choix de la station

France Bleu