Infos

Les porteurs du VIH restent discriminés

Par Aurélie Lagain et Philippe Paupert, France Bleu Vaucluse jeudi 1 décembre 2016 à 11:02

Journée mondiale de lutte contre le sida
Journée mondiale de lutte contre le sida © Maxppp - Julio Pelaez

En cette journée mondiale de lutte contre le sida, l'association AIDES s'insurge contre la discrimination dont sont toujours victimes les porteurs du virus.

C'est ce jeudi la Journée mondiale de lutte contre le sida, avec une exposition interactive en mairie d'Avignon de 18 h à 21h pour permettre à chacun de s'exprimer sur la maladie.

À Avignon, l'association AIDES lutte contre le VIH et contre la discrimination des porteurs du virus. Sébastien Mouveroux, le trésorier national d'AIDES explique que les personnes porteuses du VIH sont davantage discriminées que les personnes saines.

"C'est souvent le regard des collègues de travail qui change, des attitudes, des mots qui peuvent être très blessants." - Sébastien Mouveroux

Au travail ou dans la famille, la discrimination augmente de 30% lorsque la maladie est connue. "Si on se sent discriminé, on a moins envie de le dire", détaille Sébastien Mouveroux, le trésorier national d'AIDES. "Moins envie que ça se sache, moins envie de prendre soin de soi, plus peur d'aller voir son médecin pour aller prendre des traitements, moins envie de le dire à ses partenaires, son entourage familial. Plus on est discriminé, moins on prend soin de soi et de sa santé... Et de la santé des autres."

Pourquoi une telle discrimination ? "Le VIH continue comme ça à progresser. Ça reste une maladie, on ne devrait pas être honteux d'être malade."

Sébastien Mouveroux

L'association AIDES relaie la campagne d'affichage avec des couples nus en train de faire l'amour. Sébastien Mouveroux explique que les thérapies permettent désormais de se passer du préservatif à condition d'avoir vérifié qu'on n'est plus contaminant.

Sébastien Mouveroux

Partager sur :