Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Reims : les premières doses de vaccin injectées aux plus de 75 ans et aux personnes fragiles

-
Par , France Bleu Champagne-Ardenne

Toutes les personnes de plus de 75 ans hors-Ehpad ont désormais le droit de se faire vacciner contre le Covid-19. Deux vaccinodromes existent dans la ville de Reims. Au Cellier, les premières doses ont été injectées à 9 heures 30.

Annick est la première personne à se faire vacciner au Cellier à Reims
Annick est la première personne à se faire vacciner au Cellier à Reims © Radio France - William Gay Costa

A partir de ce lundi 18 janvier, la vaccination a été étendue aux personnes de plus de 75 ans vivant en Ehpad et aux personnes les plus fragiles. Les premiers seniors ont reçu une injection du vaccin contre le Covid-19 à Reims au complexe René Tys et au Cellier à partir de 9 heures. Tous les patients avaient hâte de recevoir leur dose. 

On finira peut-être par retrouver notre vie normale si tout le monde s'y met

Annick, 77 ans, est arrivée la première. Elle est ravie de pouvoir bénéficier de la vaccination : "Ça a été rapide. Je n'ai rien senti, à peine une petit piqûre, mais presque rien", assure la retraitée. "Ça y est, c'est fait !", se réjouit-elle, avec l'impression d'avoir accompli un devoir civique. "On finira peut-être par retrouver notre vie normale si tout le monde s'y met".

Geneviève, 94 ans, elle aussi a pris les devants pour figurer parmi les premiers à passer par la case piqûre : "Je n'ai pas envie d'avoir le Covid parce que je sais que si je l'ai, je risque d'y passer", explique la nonagénaire. "J'ai un fils médecin qui s'est débrouillé pour obtenir un rendez-vous tôt".

Pas d'hésitation avant de se faire vacciner

Malgré les critiques formulées contre le vaccin, tous les patients n'ont pas hésité. Francis et son épouse se sont inscrits rapidement. "On est déjà pro-vaccins. On est déjà vaccinés contre la grippe. Et dès qu'on a appris que c'était possible, on est passé par Doctolib. (...) Je me suis levé de bonne heure, j'ai pris rendez-vous et on l'a eu aussitôt."

Tous devront revenir dans au moins trois semaines pour recevoir la deuxième injection du vaccin Pfizer, indispensable pour avoir une réelle efficacité.

Le Grand Reims compte 4 centres de vaccination : 2 à Reims, l'un à Fismes et l'autre à Cernay-lès-Reims.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess