Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Les prix des médicaments sans ordonnance ont augmenté de 4,3% en un an

-
Par , France Bleu

Les prix des médicaments vendus sans ordonnance ont progressé en un an de 4,3%, selon le baromètre annuel de l'Observatoire Familles rurales publié mardi, qui souligne également d'énormes différences de prix d'un point de vente à l'autre pour un même produit.

Le Nicopatch est un médicament sans ordonnance dont le prix varie énormément d'un point de vente à l'autre, selon l'Observatoire Familles Rurales
Le Nicopatch est un médicament sans ordonnance dont le prix varie énormément d'un point de vente à l'autre, selon l'Observatoire Familles Rurales © AFP - BARRELLE / BSIP

Alors que l'inflation s'est élevée à 1,1% l'année dernière, les prix des médicaments sans ordonnance ont augmenté eux de 4,4%, annonce mardi l'association Observatoire Familles rurales dans son étude annuelle. Ses relevés ont été effectués dans 40 magasins ainsi que 43 sites internet, en octobre dernier.  

Des variations de prix parfois énormes

Sur les produits regardés à la loupe par Familles rurales, "seuls deux sont en baisse : l'Imodium (- 2,20 %) et le Strepsils (- 1 %). "Un produit d'usage fréquent tel que l'Activir, utilisé contre l'herpès, a vu son prix moyen baisser de 7,1 % en 2016 puis s'envoler de 9,8 % cette année. Le Dacryum, solution de lavage oculaire, coûte 9,6 % de plus que l'an dernier. Dans certains endroits, il se trouve à 1,95 euro la boîte et dans d'autres à... 8,50 euros. Soit 3,4 fois plus cher", détaille l'étude. 

L'étude relève que les variations de prix sont plus importantes "dans les officines". La boîte de Nicopass, pour cesser de fumer, peut y être facturée 13,90 euros comme 34,10 euros. L'anti-maux d'estomac Maalox oscille entre 2,75 euros et... 9,10 euros. 

Pas forcément moins cher sur internet

Si, en moyenne, les prix constatés sont plus bas sur le web, les frais de port qui s'y ajoutent rendent souvent l'achat finalement moins intéressant selon cette enquête. 

Ce mardi sur franceinfo Dominique Marmier, président de Familles Rurales, a demandé "aux consommateurs de bien faire attention aux prix pratiqués, et faire jouer la concurrence." "Régulièrement on discute avec l'Ordre des pharmaciens", explique-t-il. "On nous a donné quelques explications qu'on a du mal à comprendre. Certaines pharmacies font partie des groupements d'achats, peut-être que les prix des groupements d'achats ne sont pas les mêmes, peut-être y-a-t-il d'autres produits de substitution. On a toujours du mal à avoir des explications claires sur ces différences de prix."

Des prix mal affichés, une réglementation souvent bafouée

Dominique Marmier dénonce également la mauvaise information tarifaire donnée au consommateur. "On est sur des médicaments vendus sans ordonnance, en vente libre. Le pharmacien a l'entière liberté de pratiquer les prix qu'il souhaite. Par contre ce qu'on met en évidence et qu'on souligne depuis plusieurs années, c'est l'affichage des produits, l'étiquetage qui n'est pas respecté. 75% des boîtes ne portent pas une étiquette indiquant le prix, ce qui rend difficile la lecture des prix pour le consommateur alors que l'affichage doit être très clair, transparent. Les pharmaciens nous rétorquent que l'affichage apparaît sur le comptoir. Une fois que l'achat a été effectué le client doit avoir un ticket de caisse où figure le prix d'une manière détaillée, or dans 60% des cas, les clients n'en ont pas eu, alors que c'est obligatoire. Il y a une grande opacité."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess