Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Les produits ménagers industriels nocifs pour la santé et l'environnement

vendredi 12 avril 2019 à 5:58 Par Adrien Bossard, France Bleu

Ils nettoient mais ils sont nocifs. Selon 60 millions de consommateurs, qui publie vendredi un hors-série sur la question, la plupart de nos produits nettoyants, désodorisants et sprays sont toxiques pour l'environnement et notre santé. L'association demande un étiquetage de la qualité des produits.

La plupart des sprays, désodorisants ou produits d'entretien contiennent des composants organiques néfastes pour l'environnement et notre santé.
La plupart des sprays, désodorisants ou produits d'entretien contiennent des composants organiques néfastes pour l'environnement et notre santé. © Maxppp - Julio Pelaez

France

De l'acétaldéhyde ou encore de la formaldéhyde. Ces minuscules poussières classées comme cancérigènes se retrouvent dans quasiment tous les produits nettoyants testées par 60 millions de consommateurs. L'association a regardé de près la composition des 60 sprays ou désodorisants les plus vendus en France. Il en ressort deux constats : ces composants chimiques que l'on inhale au quotidien sont nocifs pour l'environnement et notre santé.

Un étiquetage pour plus de transparence ?

Ces produits chimiques industriels sont à l'origine d'allergies, d'irritations ou d'insuffisance respiratoire, sachant qu'en France, l'asthme est en hausse de 40% depuis 20 ans. Dans son hors-série, l'association relève aussi que l'air de nos intérieurs est jusqu'à 10 fois plus pollué que l'air extérieur.

Face à ce constat, 60 millions de consommateurs demande un étiquetage de la qualité du produit : un "Menage'score" qui classerait les produits de A à E. Du plus vert au plus rouge, calqué sur le modèle de la classe énergie d'un logement. 

Les services de l'État donneront ou pas leur accord. En attendant, il existe des gestes tout bêtes pour limiter les substances toxiques dans l'air. Ne pas fumer à l'intérieur, aérer le plus possible ou faire soi-même son produit ménager nettoyant. Plusieurs techniques existent avec du bicarbonate de soude, du vinaigre ou de la pierre d'argile. C'est de plus en plus répandu.