Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Les projections alarmistes de l'AP-HP sont "crédibles" selon l'épidémiologiste Pascal Crepey

-
Par , France Bleu Paris, France Bleu

Dans une réunion de crise, les experts de l'AP-HP ont estimé que le nombre de patients en réanimation pourrait dépasser le pic de la première vague si un confinement strict n'est pas décidé avant le 1er avril. Pascal Crepey, épidémiologiste, estime que ces chiffres sont crédibles.

L'épidémie de Covid-19 pourrait s'aggraver (illustration information coronavirus)
L'épidémie de Covid-19 pourrait s'aggraver (illustration information coronavirus) © Radio France - Noémie Guillotin

Dépasser le nombre de réanimation de la première vague, voilà ce que craignent les professionnels de l'AP-HP. Dans une réunion de crise, les professionnels ont estimé que le pic de patients en réanimation (au total, pas de patients Covid-19) en cas de confinement strict le 1er avril serait de 3470 en Île-de-France. Mais en cas de confinement dans une semaine, le 8 avril, ce chiffre dépasserait les 4000, plus que lors de la première vague au printemps 2020. Est-ce que ces chiffres sont crédibles ? Pascal Crepey, épidémiologiste et spécialiste des biostatistiques à Rennes, pense que oui, même avec l'effet des mesures instaurées il y a dix jours.

Il faut bien sûr attendre de voir l'effet des mesures de freinage instaurées il y a dix jours, mais on voit bien que le confinement actuel est moins fort qu'en novembre, la dynamique ne devrait pas énormément changer dans les dix prochains jours

L'Île-de-France a dépassé la barre des 1500 patients Covid-19 en réanimation selon les chiffres de ce mardi 30 mars. Dépasser les 4000 au 20 avril semble donc énorme, mais il y a une subtilité.

Il faut aussi prendre en compte les patients en réanimation qui ne sont pas Covid-19, il y en a généralement environ 1500 sur la région. Ça baisse en cas de confinement, mais là ce n'est pas vraiment le cas. 

Dans l'ensemble, selon l'épidémiologistes, les prévisions paraissent "crédibles" vu la vitesse de propagation du virus, une courbe qui ne cesse de grimper dans la région Île-de-France.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess