Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Le pourquoi du comment

Les questions qu'on se pose sur la gale dans l'Yonne

-
Par , France Bleu Auxerre

Parmi les parasites qui déclenchent des démangeaisons gênantes -et dont on ne se vante pas forcément en société-, il y a les poux, les morpions et... le parasite qui provoque la gale. Cette maladie de peau refait régulièrement surface. Il y a eu neuf signalements dans l'Yonne en 2018.

photo d'illustration
photo d'illustration © Maxppp - FRANCOIS DESTOC

La gale est une maladie dont on parle peu, mais qu'on retrouve pourtant périodiquement dans des écoles, des crèches, des maisons de retraite, des hôpitaux, des cliniques ou même des commissariats.  Il faut dire que la vie en cohabitation est un des facteurs de transmission de cette maladie. Mais pour juger du retour en force ou non de la gale, il y a très peu d'indicateurs.  Il n'existe d'ailleurs pas de réseau de surveillance spécifique, puisque le signalement de cette maladie n'est pas obligatoire. Néanmoins en 2018, 41 cas ont été signalés à l'agence régionale de santé Bourgogne-Franche-Comté, dont neuf rien que pour l'Yonne.

Le pourquoi du comment sur la gale, version radio.

La faute à un acarien

A l'origine de la gale, il y a un acarien qui porte le savant nom de "Sarcopte scabiei var hominis". Il s'installe sur la peau et la femelle a la désagréable manie de creuser sous la peau pour y pondre. Sa salive provoque des lésions cutanées et d'intenses démangeaisons, surtout la nuit. 

Ces démangeaisons très localisées se concentrent entre les doigts, sur les poignets, aux plis du coude et à d'autres endroits stratégiques : aisselles, aréoles des seins, ombilic, ceinture, triangle des fesses, verge et face interne des fesses. La transmission s'effectue essentiellement par le contact peau contre peau, entre membres d''une même famille, entre enfants à l'école ou entre partenaires sexuels par exemple.

La gale peut être traitée par un médicament qu'on avale, mais aussi par une lotion, une crème, ou un spray qu'on applique sur la peau. Tout dépend de l'étendu de la maladie. Toutes les personnes qui vivent avec une personne touchée doivent être traitées.    

Pas un manque d'hygiène

Contrairement aux idées reçues, il ne s'agit pas d'une maladie liée à un manque d’hygiène ou à la pauvreté. La gale peut toucher tout le monde quelle que soit la catégorie sociale. En revanche, des conditions strictes d'hygiène sont préconisées pour se débarrasser du parasite. 

Il faut scrupuleusement laver les draps et les vêtements et traiter la literie. Il faut aussi passer l'aspirateur sur les canapés et les fauteuils. Enfin, si vous avez un chien ou un hamster, sachez qu'il peut aussi vous faire ce cadeau embarrassant, la gale de l'animal est transmissible à l'homme avec les mêmes résultats ! Seule différence : cette gale animale n'est pas contagieuse entre humains.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu