Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : les résidents de neuf établissements pour séniors de l'Hérault vaccinés la semaine prochaine

-
Par , France Bleu Hérault

C'est la semaine prochaine qu'est lancée en Occitanie la campagne de vaccination dans les Ehpad et établissements accueillant des personnes âgées. Dans l'Hérault, quatre Ehpad et cinq USLD sont concernés. Le rythme des vaccinations devrait ensuite s'accélérer dans les semaines qui suivront.

4 EHPAD et 5 USLD de l'Hérault (établissements de soins de longue durée) participent à cette première semaine de vaccination
4 EHPAD et 5 USLD de l'Hérault (établissements de soins de longue durée) participent à cette première semaine de vaccination © Maxppp - PHILIPPE DESMAZES

L'ARS Occidanie, l'Agence régionale de santé a commencé à répondre ce jeudi aux questions liées au démarrage de la vaccination à la Covid-19 la semaine prochaine dans la région. Au total, 58 Ehpad et USLD (unités de soins de longue durée) des 13 départements de la région vont donc pouvoir vacciner les résidents qui le souhaitent. Et ils seront neuf dans l'Hérault (quatre Ehpad et cinq USLD). Le département est d'ailleurs celui de la région ou il y aura le plus grand nombre d'établissements "vaccinés" dès la semaine prochaine. 

Mais cela reste très peu : 60 établissements sur un total de 880 dans toute l'Occitanie. "On a lancé un appel à l'ensemble des 880 établissements, explique Jean-Jacques Morfoisse, le directeur général adjoint de l'ARS Occitanie. Et ce sont eux qui se sont déclarés volontaires. Et puis il faut aussi tenir compte du nombre de doses qui sont fournies à chaque pays par Pfizer, son fabriquant et fournisseur."

La délicate question du consentement

Dans tous les établissements concernés par cette première vague de vaccination, les consentements ont été recueillis auprès des personnes désireuses de se faire vacciner, a précisé l'ARS. Mais quand celles-ci ne sont pas en mesure de donner leur accord ou d'exprimer leur refus, la question du consentement se pose inévitablement.

"Il y a deux cas de figure, explique Jean-Jacques Morfoisse. Soit la personne fait l'objet d'une mesure de justice ou de tutelle, et c'est son tuteur qui prend la décision. Soit elle souffre de troubles cognitifs ou elle est placée sous curatelle. Il sera alors demandé à une personne de confiance de témoigner des vœux ou des souhaits de la personne du temps ou elle était en capacité de s'exprimer. Cela reste du cas par cas, et nous veillons à ce que la décision soit prise en consensus avec l'entourage."

Pour l'heure, la liste des neuf établissements de l'Hérault n'a pas encore été rendue publique. Elle devrait l'être dans les heures qui viennent.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess