Santé – Sciences DOSSIER : Le dossier des cliniques privées du Nord Franche-Comté

Les salariés de la clinique de Montbéliard dans la rue vendredi

Par Pierre Coquelin, France Bleu Belfort-Montbéliard mercredi 21 octobre 2015 à 19:01

Les salariés ne veulent pas que le Pays de Montbéliard soit un désert médical
Les salariés ne veulent pas que le Pays de Montbéliard soit un désert médical © Radio France - Pierre Coquelin

Les salariés de la clinique de Montbéliard appellent à la mobilisation ce vendredi pour défendre leur établissement et alerter la population face aux risques de "désert médical". Mardi, le tribunal de commerce de Belfort a mis sa décision en délibéré sur l'avenir du site et sa centaine d'emplois.

Pour eux, c'est la solution de la dernière chance afin d'éviter la fermeture de la clinique. Les salariés appellent à manifester vendredi dans les rues de Montbéliard. Dans un tract, ils expliquent que cette fermeture "risquerait à plus ou moins long terme de causer un désert médical en matière d'offre de soins pour la population du Pays de Montbéliard (150 000 habitants), puisque le restant des établissements de santé sera centralisé sur le Territoire de Belfort (avec l'ouverture du site de Trévenans prévue en novembre 2016)".

150 000 habitants, c'est "un peu plus que la population de Besançon, alors que là-bas, on a un CHU, une polyclinique et une clinique. On a plus rien à perdre", commente Abdelkarim, manipulateur radio. Il faut que tout le monde soit au courant pour que, main dans la main, on puisse défendre une dernière fois notre activité privée sur notre territoire".

Abdelkarim : "On a du mal à y croire"

Mardi, le tribunal de commerce de Belfort a décidé de mettre en délibéré sa décision sur l'avenir du site. Une semaine pour essayer de trouver une solution face au blocage sur la question du loyer.

"Difficile à encaisser"

Pour le personnel soignant, c'est un pas de plus vers la fermeture. "C'est une décision très difficile à encaisser, explique Sarah, directrice des soins à la clinique. Le personnel est abattu. Notre avenir professionnel est en danger, dans un contexte où les postes se font de plus en plus rares".

Sarah : "L'avenir est très incertain pour tout le monde"

Des salariés qui veulent tout de même nourrir un infime espoir. "L'établissement a connu beaucoup de difficultés. On a toujours réussi à les surmonter par le professionnalisme des gens qui y travaillent", confie Sarah.

Le personnel est abattu. Notre avenir professionnel est en danger, dans un contexte où les postes se font rares" (Sarah, directrice des soins)

Les politiques du Pays de Montbéliard se mobilisent également. La maire de Montbéliard, Marie-Noelle Biguinet, se dit "catastrophée" par la perspective d'une disparition de la clinique. Elle doit d'ailleurs recevoir une délégation des salariés vendredi après-midi. Quant au député Frédéric Barbier et au sénateur Martial Bourquin, ils en appellent à une "réunion de crise".

Le rassemblement est prévu vendredi à 14h30, devant la clinique Porte du Jura. Départ en voitures jusqu'au parking de la Roselière avant un défilé dans le centre-ville de Montbéliard.