Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Les salles de sport fermées dans la métropole de Saint-Etienne : l'incompréhension des gérants et adhérents

-
Par , France Bleu Saint-Étienne Loire

Après le passage de Saint-Etienne Métropole en "zone d'alerte renforcée", la fermeture des salles de sports dès ce samedi 26 septembre pour deux semaines fait partie des mesures sanitaires prises par la préfète de la Loire. Une mesure incomprise par les responsables de salles et les adhérents.

Pour Pauline Pelissier, responsable de la salle de sport Keep Cool à la Fouillouse, la fermeture des salles de sport dans la métropole de Saint-Etienne est difficile à accepter et à comprendre.
Pour Pauline Pelissier, responsable de la salle de sport Keep Cool à la Fouillouse, la fermeture des salles de sport dans la métropole de Saint-Etienne est difficile à accepter et à comprendre. © Radio France - Julien Gonzalez

Alors que les scolaires et les mineurs peuvent toujours utiliser les gymnases et l'ensemble des équipements sportifs, les adultes, hors professionnels, sont eux privés de sport depuis ce week-end. Un arrêté préfectoral a été signé vendredi 25 septembre par la Préfète de la Loire, conséquence du classement de Saint-Etienne Métropole en zone d'alerte renforcée.  Les gymnases, les dojos et les salles de sport sont donc interdites aux adultes. 

C'est le cas par exemple de la salle de sports Keep Cool de La Fouillouse (Loire) où cette obligation de fermer est difficile à accepter et à comprendre.  Ici, tous les tapis de course ont été séparés par du plexiglass, il y a des sprays individuels pour nettoyer les machines et Pauline Pelissier l'assure : tout a été fait pour respecter le protocole à la lettre. Pour la responsable de ce club, cette fermeture c'est un vrai coup dur.

"On est énervés : on nous demande des choses et puis finalement ça n'a pas servi à grand chose, on revient au point 0 !"

Pour Pauline Pelissier responsable de la salle Keep Cool de la Fouillouse et coach sportive, la fermeture des salles est incompréhensible car tout a été fait pour respecter le protocole sanitaire à la lettre.

_"Tous les matins, il y a une entreprise qui vient faire le ménage. La journée, on a plusieurs créneaux où on va nettoyer les machines, les douches etc. On est énervés : on nous demande des choses et puis finalement ça n'a pas servi à grand chose, on revient au point zéro ! C'est brutal comme décision et c'est pas les salles de sport qui font que la Covid-19 est en train de reprendre le dessus. "_Pour la responsable de cette salle qui est également coach sportive, la fermeture de salle de sport est en effet complètement injuste alors que d'autres commerces restent ouverts. 

"On ne fait que répéter qu'il faut faire du sport pour être en bonne santé mais là on est les premiers visés : je ne comprends vraiment pas !"

Pour la responsable de cette salle, la fermeture de salle de sports comme la sienne est incompréhensible alors que d'autres commerces restent ouverts et sont beaucoup plus à risques.

" Je crois qu'il y a 0,1% des cas qui ont été prouvés comme quoi c'était en salle de sport que la Covid-19 avait été contractée. Quand je vais dans un centre commercial, les gens touchent tout, ne nettoient pas, il n'y a pas d'aération et il y a dix fois plus de monde dans un centre commercial alors que nous les gens en salle de sport, ils nettoient tout. Quand ils viennent à la salle en général c'est qu'ils sont en bonne santé alors que dans un centre commercial, il y a des gens qui ont sûrement des symptômes qui vont faire leurs courses. Je ne comprends vraiment pas : alors c'est sûr que nous ne sommes pas une activité vitale mais en tout cas, sur le long terme, ça peut vraiment poser problème au-niveau moral, au-niveau santé pour les gens. On ne fait que répéter qu'il faut faire du sport pour être en bonne santé, qu'il faut se défouler, évacuer le stress mais là on est les premiers visés : je ne comprends vraiment pas !" 

Incompréhension également pour Anthony : cet adhérent venait s'entraîner tous les midis et c'est une deuxième grosse frustration après la fermeture lors du confinement au printemps dernier. 

"Là c'est la rentrée, on retourne au travail et le peu de choses qu'on avait, on n'y aura plus le droit ! On est privés de tout, c'est aller travailler et rien d'autre !"

Pour Anthony, adhérent de la salle depuis deux ans, cette fermeture est une deuxième grosse frustration après la fermeture lors du confinement au printemps dernier.

"En cette période de Covid-19, ça faisait du bien de venir se défouler à la salle et penser à autre chose l'espace d'une heure ou deux. Je ne sais pas trop encore si je vais stopper mon activité sportive en attendant que la salle rouvre ou de prendre le risque d'aller courir en extérieur et de tomber malade. Là ça y est c'est la rentrée, on retourne au travail et le peu de choses qu'on avait, on n'y aura plus le droit, pareil pour les restaurants ou autre : c'est privé de tout, c'est aller travailler et rien d'autre !" Un adhérent qui espère comme les autres que la fermeture de sa salle de sport ne durera bien que 15 jours.

-
- © Visactu
Choix de la station

À venir dansDanssecondess