Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : les seniors inquiets des nouvelles mesures sanitaires à venir

-
Par , France Bleu Provence, France Bleu

Alors que de nouvelles mesures sont attendues ce vendredi pour lutter contre l'épidémie de Covid-19, les seniors craignent qu'on ne "se trompe de cible".

Les séniors vont-ils être ciblés par de nouvelles mesures sanitaires ?
Les séniors vont-ils être ciblés par de nouvelles mesures sanitaires ? © Maxppp - QUEMENER YVES-MARIE

Les Bouches-du-Rhône sont en zone rouge, les lits de réanimation se remplissent, et un conseil de défense devrait déboucher ce vendredi sur de nouvelles mesures pour tenter d'endiguer cette deuxième vague

Parmi les pistes évoquées par le président du Conseil scientifique, Jean François Delfraissy : un renforcement de la protection des personnes âgées afin de "créer une sorte de bulle autour de ces personnes".

Il n'en fallait pas plus pour faire réagir nos seniors. "On nous stigmatise encore, alors que ce sont les plus de 65 ans qui se protègent le mieux. On met le masque, on évite les rassemblements, on ne se fait plus la bise" peste Jacques, retraité à Aix-en-Provence.

Même agacement chez Yvette, 72 ans : "Je me sens en pleine forme, je n'ai pas besoin d'une protection supplémentaire, c'est plutôt du côté des jeunes qu'il faut durcir les règles".

"Cibler une tranche d'âge n'a aucun sens." (Jean-Jacques Portier, gérontologue à Marseille)

Quand on évoque la possibilité de "créer une bulle" autour des personnes âgées, Annie, ne veut pas en entendre parler : "J'ai plus de 60 ans mais je travaille, je suis commerçante dans le centre-ville d'Aix, et je ne veux pas qu'on me cantonne à faire du ménage ou du repassage chez moi, la vie sociale c'est indispensable, mon salaire aussi".

Le spectre d'un reconfinement de certaines personnes fragiles, c'est que redoute Serge. Ce retraité a contracté le virus en mars dernier : "J'ai fait un mois de coma, mais si on me demande de rester chez moi, je le prendrais très mal".

Pour Jean-Jacques Portier, médecin gérontologue à Marseille, cibler une tranche d'âge n'a aucun sens : "Certaines personnes sont en pleine forme à 80 ans, d'autres sont fragiles dès la cinquantaine. Si de nouvelles mesures de protections sont envisagées, il faudra qu'elles soient mieux organisées qu'en mars dernier."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess