Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Les services d'urgences de Périgueux et Bergerac rejoignent le mouvement de grève

-
Par , France Bleu Périgord

Des préavis de grève ont été déposés par les syndicats des services d'urgences de Périgueux et Bergerac . A Bergerac, la grève est prévue à partir du jeudi 20 juin. A Périgueux, le mouvement démarrera le lundi 24 juin.

Les services d'urgence de Périgueux et Bergerac rejoignent le mouvement de grève-photo illustration
Les services d'urgence de Périgueux et Bergerac rejoignent le mouvement de grève-photo illustration © Maxppp - Maxppp

Les services d'urgences en Dordogne se lancent dans la grève.  A l'appel du syndicat UNSA, les urgences de Bergerac seront en grève à partir de ce jeudi 20 juin 6h. Il s'agit d'un préavis de 24h reconductible. A Périgueux, le mouvement lancé par la CGT, La CFDT et Fo démarrera lundi prochain 24 juin, Là aussi le préavis est reconductible.

Le mouvement s'amplifie malgré les annonces de la ministre de la Santé

Ce mouvement de grève en Dordogne intervient alors qu'après trois mois de grève la ministre de la Santé Agnès Buzin a annoncé la semaine dernière que le gouvernement allait débloquer immédiatement 70 millions d'euros pour soulager les Urgences. Cette enveloppe devrait servir notamment à financer une prime de 100 euros nets par mois pour les personnels.  Quinze millions d'euros seront également débloqués pour renforcer les effectifs pendant la période estivale et maintenir un maximum de lits ouverts.

Du personnel en souffrance aussi aux Urgences de Périgueux et Bergerac

Ces annonces ont été jugées insuffisantes par les syndicats. Les deux services d'urgences périgourdins ont donc décidé de rejoindre le mouvement comme plus d'une centaine de services en France . Les personnels des Urgences de Périgueux et Bergerac réclament plus de moyens pour accueillir les patients et de meilleures conditions de travail. A Bergerac l'UNSA estime que " le personnel des Urgences du Centre hospitalier de Bergerac est en grande souffrance : injures, _menaces et même violences physiques envers les personnels_, sous-effectif et rappels sur les jours de repos hebdomadaires ou les congés, difficultés de gestion du flux des patients par manque de lit en cas de pics d'affluences".

"Arrêter de fermer des lits aux Urgences"

A Périgueux, les syndicats dénoncent également les conditions d'accueil des patients et réclament " l'arrêt des fermetures de lits et la création de lits pour arrêter les hospitalisation sur brancards". Ils réclament également le remplacement des congés maladie et maternité ainsi que la création d'une équipe dédiée de brancardiers jour / nuit pour les Urgences". En ce qui concerne les salaires, la CGT, CFDT et FO demandent une augmentation de 300 euros net mensuel.

Un rassemblement des personnels est prévu devant le service des urgences de Bergerac ce jeudi 20 juin à 14h.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess