Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Les soignants écrivent au Président pour demander le respect strict du confinement

-
Par , France Bleu

573 médecins hospitaliers signent une lettre adressée directement au Président de la République Emmanuel Macron. Ils lui demandent de faire respecter strictement le confinement, pour éviter "des milliers de morts".

Les médecins demandent de la pédagogie au gouvernement pour expliquer, faire accepter et respecter le confinement.
Les médecins demandent de la pédagogie au gouvernement pour expliquer, faire accepter et respecter le confinement. © Maxppp - Alexandre MARCHI

"RESTEZ CHEZ VOUS". Cette injonction, répétée à longueur de journée dans les médias, n'est visiblement pas comprise par tous. 91.000 PV ont d'ailleurs été dressés depuis mardi en France pour non respect de cette mesure sanitaire. 

En réponse à ceux qui bravent l'interdiction de sortir sauf nécessité absolue, les soignants ont écrit au chef de l'Etat, révèle Le Parisien-Aujourd'hui en France. 

"Des dérives inacceptables pour la sécurité collective"

573 médecins ont signé ce texte et ils assurent représenter 60.000 médecins hospitaliers, dans toute la France. Ils appellent à un "respect strict des mesures de confinement à domicile". Voir des personnes sortir par négligence, égoïsme ou inconscience, sont des "dérives inacceptables pour la sécurité collective", écrivent-ils. 

Touchés par les applaudissements aux balcons chaque soir à 20h, les médecins le seront "encore plus si chacun suit scrupuleusement les règles de vie qui permettront de contenir l'épidémie". 

Les capacités de soins arrivent à saturation, mais nous pouvons encore éviter des milliers de décès, nous avons huit jours d'avance sur l'Italie

Ils exigent des Français du civisme et de la discipline : "Nous aider, c'est respecter strictement le confinement". 

Une aide indispensable, insistent les soignants : "Il ne faut pas compter à court terme sur des vaccins ou thérapies efficaces et validées. Ils arriveront sûrement, mais trop tard". D'ici là, chacun doit donc agir à son échelle pour éviter la propagation de la maladie. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess