Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Fermer
Retour
Santé – Sciences

Les stocks de sang sont au plus bas en Nouvelle-Aquitaine

mardi 1 janvier 2019 à 16:07 Par Valérie Mosnier, France Bleu Gascogne

L'Etablissement Français du Sang lance un appel aux donneurs. Les stocks sont au plus bas en Nouvelle-Aquitaine, et donc dans les Landes. La période des fêtes de fin d'année est généralement tendue car les donneurs réguliers sont en vacances et les collectes mobiles moins nombreuses.

Actuellement, en Nouvelle-Aquitaine, il reste l'équivalent de 11,9 jours de stock, il en faut 14 pour faire face aux besoins et aux urgences.
Actuellement, en Nouvelle-Aquitaine, il reste l'équivalent de 11,9 jours de stock, il en faut 14 pour faire face aux besoins et aux urgences. © Maxppp - Jean-Luc Flémal

Landes, France

La fin d'année est toujours une période sous tension pour l'Établissement Français du Sang (EFS). Sur son site internet, il appelle les donneurs à faire "un cadeau précieux et utile" dans cette période de fêtes. Dans plusieurs régions, comme en Nouvelle-Aquitaine, les stocks sont au plus bas et les centres de collecte se mobilisent. Actuellement, il reste l'équivalent de 11,9 jours de stock de poches de sang, il en faudrait 14 pour faire face aux besoins et aux urgences.

"Les gens sont en vacances et mettent un peu de côté le don du sang. _Pourtant les besoins sont les mêmes_. Les interventions chirurgicales vont reprendre. Il y a les maladies chroniques, les personnes souffrant d'un cancer qu'il faut soigner avec des poches de sang, des globules rouges, des plaquettes. Et, on peut avoir des urgences, un accouchement difficile, des hémorragies internes dues à des traumatismes. Il ne faut pas se démobiliser", explique le docteur Bruno Chancerel, est responsable des prélèvements pour les Landes. 

Donner son sang ne prend que quelques minutes rappelle Gilbert Donnet, le président de l'union départementale des donneurs de sang dans les Landes : "Le don lui même dure huit minutes. Avec le questionnaire médical, la collation et autres... il faut compter trois quarts d'heure. C'est une démarche citoyenne, une démarche de solidarité et ça devrait être naturel."

Si chacun de nous donnait son sang trois fois par an, les besoins seraient entièrement couverts toute l'année et partout en France. Cette semaine, dans les Landes, vous pouvez vous rendre dans les Maisons du don à Dax, rue Labadie, et à Mont-de-Marsan, derrière le centre hospitalier Layné. Une collecte mobile est également organisée ce jeudi et ce vendredi dans la salle Amélie Charrière, place Francis Planté à Dax toute la journée. Et, pas besoin d'être à jeun pour donner son sang.