Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus

Coronavirus : les tests de dépistage en "drive" arrivent dans le Vaucluse

-
Par , France Bleu Vaucluse

Se faire dépister du Covid-19 sans sortir de sa voiture, pour limiter le risque de contamination : le système se développe partout en France. En Vaucluse, c'est le réseau de laboratoires Bioaxiome qui le met en place. Après Avignon, ce sont les labos de Monteux et d'Apt qui le proposent.

D'abord, un employé récupère votre orodnnance
D'abord, un employé récupère votre orodnnance © Radio France - Marion Galland

C'est un dispositif imaginé pour limiter au maximum le risque de contamination au coronavirus... Des laboratoires d'analyses médicales proposent de réaliser des prélèvements à l'extérieur des locaux, sur les parkings, sur le principe des "drive". 

Les patients se font tester sans sortir de voiture. Le système arrive dans le Vaucluse, il est proposé par le réseau Bioaxiome. Déjà en place pour le labo de l'avenue Pierre-Sémard à Avignon, il s'étend dès ce vendredi aux sites de Monteux et d'Apt.

Pas pour tous

Attention, ces tests Covid-19 ne sont pas accessibles à tous. Ils sont réservés aux professionnels de santé qui présentent des signes de la maladie, ainsi qu'aux personnes "à risques" (diabétiques, patients souffrant de maladies chroniques et de pathologies rénales ou cardiaques, personne en surpoids important... ). Tous devront d'abord passer chez un médecin pour obtenir une prescription médicale.

Limiter les contacts

Ensuite, tout est très organisé. Le patient prend d'abord rendez-vous par téléphone, du jour pour le lendemain. À l'heure dite, les laborantins l'attendent sur le parking, sous une grande tente. Le malade se gare sous cette tente et subit le prélèvement sans sortir de la voiture. Le test est réalisé par la vitre ouverte, à l'aide d'un écouvillon glissé dans le nez du patient. L'échantillon est ensuite analysé sur place, ou envoyé à un laboratoire voisin. 

L'objectif de cette technique est de limiter les contacts et surtout d’éviter que le patient n’entre dans le laboratoire, ne transite par la salle d'attente et ne croise d'autres personnes. 

Manque de tests

Une partie du personnel est mobilisée sur ce "drive", mais ça n'impacte pas les autres prélèvements et analyses, qui ont chuté de plus de 50% du fait du confinement. Pour l’instant, Bioaxiome possède les stocks suffisants pour répondre à la demande, mais en sélectionnant les patients. Les tests à grande échelle sont toujours impossibles en France, à cause du manque de produits réactifs. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu