Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Les tests du ver marin breton contre le coronavirus commenceront mardi

-
Par , France Bleu Breizh Izel, France Bleu Armorique

La molécule basée sur l’hémoglobine d'un ver marin breton, fabriquée par une société de Morlaix, va être testée sur des patients atteints du Covid-19, à partir de mardi, en région parisienne. Dix malades dans un état grave, hospitalisés à Georges Pompidou et à la Pitié Salpêtrière, y participeront.

Franck Zal, pdg et fondateur d'Hémarina
Franck Zal, pdg et fondateur d'Hémarina © Radio France

L'entreprise Hemarina, basée à Morlaix, a obtenu l'accord ce week-end du Comité de Protection des Personnes. Le test clinique de la molécule basée sur l’hémoglobine d'un ver marin breton vont donc pouvoir commencer mardi, dans deux hôpitaux parisiens. Dix patients atteints du Covid-19, dans un état grave, y prendront part.

Aider les patients à mieux respirer

L'objectif, c'est d'aider les patients à mieux respirer, avant qu'ils soient placés en réanimation, grâce à cette molécule qui est très riche en oxygène. C'est justement ce qu'il manque aux patients dans la forme grave du coronavirus, et ils ne parviennent plus à respirer. Ce traitement se substitue au respirateur.

L'arénicole, ce petit ver marin

Franck Zal, ancien chercheur au CNRS et aujourd'hui patron de la société Hemarina à Morlaix, travaille depuis des années sur l'arénicole. Ce petit ver marin mesure près de 10 centimètres de long, et il peut se repérer sur les plages par les traces qu'il laisse sur le sable.

L'entrepreneur morlaisien assure que son entreprise peut déjà fournir 5 000 doses et pourrait monter jusqu'à 20 000. Hemarina a son propre élevage de vers en Vendée, sur l'île de Noirmoutier.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess