Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé - Sciences

Les Thermes de Saujon autorisés à rouvrir

-
Par , France Bleu La Rochelle

Les Thermes de Saujon (Charente-Maritime) vont rouvrir lundi. Suite au décès d'une curiste atteinte de légionellose, l'agence régionale de santé a demandé la fermeture provisoire de l'établissement, le 25 octobre. Les prélèvements n'ont révélé aucune trace de légionelle.

Thermes de Saujon
Thermes de Saujon © Radio France - Lise Verbeke

Saujon, France

Aucune trace de légionelle n'a été retrouvée aux Thermes de Saujon, en Charente-Maritime. L'agence régionale de santé (ARS) autorise donc l'établissement à rouvrir ce lundi. 

Cela nous dédouane si je puis-dire de cette situation terrible. Nos Thermes ne doivent pas avoir de mauvaise image parce que selon toute vraisemblance il n’y a aucun lien entre les deux événements 

L'ARS a appliqué le principe de précaution suite au décès d'une curiste. La femme âgée de 46 ans était atteinte de légionellose. Ainsi, les Thermes de Saujon sont fermés provisoirement depuis le 25 octobre. 

« Cela n’empêche que drame vécu par cette personne reste très marquant pour tous. Nos salariés ont souffert de cette situation. Mais nous ressentons également du soulagement parce que nous allons pouvoir reprendre l’activité qui tout de même manquait à beaucoup de gens : beaucoup de curistes qui nous ont fait part de leur soutien, de leur confiance en l’établissement. Et aussi parce que les soupçons ont été levés, nous n’avons trouvé aucune trace de bactérie. Cela nous dédouane si je puis-dire de cette situation terrible. Nos Thermes ne doivent pas avoir de mauvaise image parce que selon toute vraisemblance il n’y a aucun lien entre les deux événements », réagit le docteur Olivier Dubois, le directeur des Thermes de Saujon. 

80 points d’usage de l’eau ont été prélevés, que ce soit l’eau sanitaire ou l’eau thermale. Sur les deux séries nous n’avons trouvé à aucun moment la moindre culture de bactéries 

Plusieurs prélèvements d'eau ont été réalisés les 25 octobre et 4 novembre. Les analyses "ont écarté toute présence de source bactérienne", explique l'établissement thermal dans un communiqué. Le docteur Dubois précise : « 80 points d’usage de l’eau ont été prélevés, que ce soit l’eau sanitaire ou l’eau thermale. Sur les deux séries nous n’avons trouvé à aucun moment la moindre culture de bactéries. Et ça vient confirmer les dix mois précédents puisque depuis le début de l’année nous avions tous les mois des contrôles bactériologiques sur les légionelles. Là non plus, aucun des prélèvements n’avait montré la moindre trace de bactérie ». 

Comment la patiente a-t-elle contracté la légionellose ? 

Une question demeure : comment cette patiente a-t-elle contracté la légionellose ? « On ne peut pas nier l’existence de cette maladie, la souche a été retrouvée. On sait que la légionellose tue à peu près 10% des personnes atteintes. Cela paraît faible mais proportionnellement c’est important comme pourcentage. Donc, c’est une cause de mortalité vraisemblable », explique le docteur Olivier Dubois avant de poursuivre : « Les personnes de l’ARS m’expliquaient il y a quelques jours qu’on ne retrouvait les causes, l’origine de la bactérie que dans 20% des cas quand il y a eu un décès ». 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu