Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Coronavirus : les thermomètres de fièvre ne sont pas toujours fiables, selon 60 millions de consommateurs

-
Par , , France Bleu

Les thermomètres pour prendre notre température ne sont pas toujours fiables, révèle le magazine 60 millions de consommateurs ce jeudi matin. De gros écarts ont été relevés entre les différents appareils testés par l'institut.

Prise de la température frontale d'un élève à Nancy (image d'illustration)
Prise de la température frontale d'un élève à Nancy (image d'illustration) © Maxppp - Alexandre Marchi

Le magazine 60 millions de consommateurs s'est intéressé dans son dernier numéro à un objet très utile en ces temps de pandémie mondiale : les thermomètres. Et le mensuel de l'Institut national de la consommation a noté de gros écarts de températures relevés entre les neufs appareils testés, quelle que soit la zone du corps utilisée pour la mesure.

Des écarts qui vont jusqu'à 1,5 degré de différence entre plusieurs thermomètres sur le même patient et la même zone testée, sous l'aisselle. 60 millions a testé quatre appareils électroniques à embout métallique. Pour réduire cette marge d'erreur, il est nécessaire de répéter la prise de température trois fois au même endroit. Les fabricants recommandent ensuite d'attendre à chaque prise près de trois minutes que la température se stabilise. 

Moins d'erreur avec les thermomètres infrarouge

En vue de détecter la fièvre, ce sont les dispositifs à infrarouge qui s'en sortent mieux, mais pour les modèles frontaux, encore faut il les utiliser sur la zone préconisée par la marque, il peut s'agit de la tempe et non du front. Le rayon infrarouge peut également être dirigé vers l'oreille. Ces thermomètres auriculaires sont privilégiés par les hôpitaux, mais ce ne sont pas forcément les plus fiables. Les auteurs de l'étude recommandent aux utilisateurs de bien lire les notices et de bien interpréter les résultats. Tout en sachant que la fièvre est un indicateur, mais aussi la plupart du temps une réaction du corps humain pour combattre la maladie.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess