Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Les travailleurs du BTP particulièrement exposés aux maladies respiratoires à cause de la silice cristalline

-
Par , France Bleu

Selon une étude publiée ce mercredi, des milliers de travailleurs de la construction et du BTP peuvent être touchés par une maladie respiratoire comme le cancer-broncho pulmonaire. En cause, leur contact quotidien avec la silice cristalline, un minéral contenu dans le sable, le granit et la roche.

23.000 à 30.000 travailleurs sont exposés à la silice cristalline au-delà du seuil limite fixé
23.000 à 30.000 travailleurs sont exposés à la silice cristalline au-delà du seuil limite fixé © Maxppp - Vincent Isore

C'est une conclusion inquiétante pour les milliers de salariés de la construction et du BTP. L'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail (Anses), estime dans son étude qu'"entre 23.000 et 30.000 travailleurs sont exposés à la silice cristalline, en particulier au quartz, à des niveaux excédant la valeur limite d'exposition professionnelle de 0,1 mg/m3 actuellement en vigueur"

Ce minéral, "à l'état naturel dans le sable, le granit, la roche, partout à la surface du globe, compte parmi les cinq facteurs cancérogènes auxquels les travailleurs sont les plus exposés en France, dans plus d'une cinquantaine de secteurs d'activité", explique à l'AFP Guillaume Boulanger, de l'unité d'évolution des risques liés à l'air à l'Anses. 

Un risque sanitaire particulièrement élevé 

Or, la silice cristalline est "classée cancérogène depuis 1997 par l'OMS et vient de l'être au niveau européen", explique Guillaume Boulanger. Il souligne que la silice cristalline est "à l'origine de nombreuses maladies respiratoires dont le cancer broncho-pulmonaire", mais aussides maladies auto-immunes comme la sclérodermie systémique, le lupus systémique, et la polyarthrite rhumatoïde

"Le secteur de la construction, puis celui de la fabrication des produits minéraux non métalliques, de la métallurgie, et des industries extractives" sont les secteurs plus touchés selon l'Anses.  

Les bricoleurs aussi concernés 

On utilise la silice industrielle ainsi que les matières minérales et matériaux contenant de la silice sont utilisés en tant que matière première, additif, ou auxiliaire technologique dans la verrerie, la chimie, la fonderie, les caoutchoucs, les peintures, ou encore les parements funéraires. Ce sont donc des produits de consommation courante qui sont également concernés, ce qui, selon l'Anses, peut exposer la population. 

Les bricoleurs prennent des risques, surtout ceux "en contact avec des matériaux spécifiques, qu'ils poncent ou qu'ils percent du béton", affirme l'expert de l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail, Guillaume Boulanger. Il faut donc, poursuit-il, qu'ils travaillent en milieu aéré avec un masque de protection. 

Enfin, la litière de chat, qui contient parfois des granulés avec de la silice cristalline, est "sans conséquence pour la santé", affirme l'Anses : les tests menés n'ont montré que des niveaux "très faibles d'émission de poussières"