Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Les tumeurs à l'origine de trois décès sur dix en Normandie

En 2015, les tumeurs ont été à l'origine de trois décès sur dix en Normandie selon des chiffres de l'Insee publiés ce mardi 23 octobre 2018. L'institut de statistiques révèle également une augmentation globale du nombre de morts liée à deux épisodes de forte mortalité en 2015.

En 2015, plus d'un décès normand sur deux est dû à une tumeur ou à une maladie cardio-vasculaire, comme pour l'ensemble des Français.
En 2015, plus d'un décès normand sur deux est dû à une tumeur ou à une maladie cardio-vasculaire, comme pour l'ensemble des Français. © Maxppp - Luc Nobout

Normandie, France

L'Insee publie ce mardi 23 octobre 2018 les résultats d'une enquête sur les causes de décès en Normandie en 2015. L'institut national de la statistique et des études économiques révèle ainsi que le nombre de morts a augmenté de 5,5% en Normandie entre 2015 et 2014. Cette évolution s'explique notamment par "deux épisodes de forte mortalité dans l'année" précise l'Insee : une épidémie de grippe longue en début d'année et une vague de froid en fin d'année. En outre, le nombre de décès augmente aussi car les générations de baby-boomers vieillissent et atteignent "des âges de forte mortalité" précise l'Insee. 

Tumeurs pour les hommes, maladies cardio-vasculaires pour les femmes

Les tumeurs, à l'origine de trois décès sur dix en Normandie, touchent plus fréquemment les hommes que les femmes. C'est l'inverse pour les maladies cardio-vasculaires qui sont aussi une des plus fortes causes de mortalité en Normandie. Les tendances sont les mêmes partout en France. 

Autre constat établi par l'Insee, un décès sur cinq survient avant 65 ans. Là encore, les hommes et les femmes ne sont pas égaux : 25% des décès chez les hommes surviennent avant 65 ans contre 12% pour les femmes (comme au niveau national).

De moins en moins de décès liés à la mort subite du nourrisson

S'il faut trouver une raison d'espérer avec cette enquête, on retiendra que le nombre de décès dus au syndrome de mort subite du nourrisson est en forte baisse. L'Insee dénombre 13 fois mois de morts subites du nourrisson en 25 ans.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu