Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Les urgences à Tonnerre resteront ouvertes la nuit

mercredi 4 avril 2018 à 16:11 Par Isabelle Rose, France Bleu Auxerre

C'est un soulagement pour la population, les élus et les personnels de l’hôpital de Tonnerre (Yonne) qui se sont mobilisés à plusieurs reprises depuis l'automne dernier pour le maintien de l'ouverture des urgences. Le service est maintenu la nuit mais sera réorganisé.

L'hopital de Tonnerre
L'hopital de Tonnerre © Radio France - Isabelle Rose

Tonnerre, France

La bonne nouvelle est tombée ce mercredi  lors d’une communication de l’Agence Régionale de Santé (ARS). Elle a présenté  ses priorités pour l’accès aux soins urgents dans le cadre du futur Projet Régional de Santé 2018-2022 et annoncé à cette occasion que malgré la faible activité des urgences de nuit à l’hôpital de Tonnerre (Yonne), celles-ci ne fermeront pas comme prévu initialement. Cette épée de Damoclès avait provoqué la colère des personnels et des habitants de Tonnerre. Depuis plusieurs mois, ils se battaient pour le maintien de ce service de proximité si important selon eux dans un territoire rural. 

Un peu moins de 30 passages par jour

L'Agence Régionale de Santé a donc confirmé que le service est maintenu 24 heures sur 24 malgré un peu moins de 30 passages par jour. "Le service devra seulement être réorganisé la nuit avec un médecin urgentiste et un médecin d’astreinte dans un autre service en cas de sortie du SMUR" explique Pierre Pribille, directeur de l’ARS de Bourgogne-Franche-Comté. "Certains sites hospitaliers ont d’ores et déjà mis en place des organisations en ce sens comme à Morez dans le Jura".

Lorsqu’il y a, à la fois un SMUR et un service d’urgences 24 heures sur 24 toute l’année, cela suppose la présence de deux urgentistes à tout moment. Cela représente donc l’équivalent de 11 médecins urgentistes à temps plein. Selon l’ARS, pour permettre aux habitants d’avoir un accès aux soins urgents en moins de 30 minutes en cas d’infarctus, AVC ou accident de la route, il est indispensable de conserver le maillage actuel des SMUR dans l’Yonne même si l’activité de certains de ces services est faible.

On compte  entre 10 à 11 000  passages par an aux urgences de l’hôpital de Tonnerre et la mesure annoncée par l' ARS inquiète quand même les personnels. 

Le collectif de défense reste vigilant

Le collectif de défense de l'hôpital de Tonnerre reste mobilisé. Il invite les Tonnerrois à rendre leur carte électorale samedi dans des urnes mises en place, à l'hôtel-Dieu et aux supermarchés Auchan et Leclerc. Les cartes électorales recueillies seront envoyées à la préfecture de l'Yonne ou au ministère de la Santé.

"Bien sûr que c'est un soulagement mais qu'est-ce qu'il va y avoir derrière ?" — Céline Plaut, infirmière aux urgences de Tonnerre

Selon Céline Plaut, infirmière aux urgences de Tonnerre, "bien sûr que c'est un soulagement mais qu'est-ce qu'il va y avoir derrière ? Comment va-t-on faire fonctionner le service des urgences en cas de sortie du SMUR avec un seul médecin urgentiste ?" Elle ajoute que  les médecins de l'hôpital de Clamecy comme ceux de Tonnerre affirment qu'ils refusent de travailler seuls la nuit.

Tonnerre, dans l'Yonne - Radio France
Tonnerre, dans l'Yonne © Radio France - Xavier Demagny / Denis Souilla