Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Les urgences de Toulon prises d'assaut à cause de la grippe

vendredi 5 janvier 2018 à 19:14 Par David Aussillou et Sophie Glotin, France Bleu Provence

Pendant les vacances scolaires, l'attente aux urgences à l’hôpital Sainte-Musse de Toulon a doublé. Il faut plus de trois heures avant d'être pris en charge. Les médecins comme les patients dénoncent cette situation.

Les urgences sont encombrées (photo d'illustration)
Les urgences sont encombrées (photo d'illustration) © Maxppp -

Toulon, France

Au milieu du hall d'accueil, une salle de repos est installée à l’hôpital Sainte-Musse de Toulon. Derrière des paravents oranges, des patients alités patientent plusieurs heures avant d'obtenir une place en chambre.  

"Il faut bien les mettre tous quelque part !" Anne-Marie Carène, médecin urgentiste à l'hôpital Sainte-Musse

Depuis une semaine, les urgences de Toulon accueillent 300 patients chaque jour, deux fois plus qu'en temps normal. "Il faut bien les mettre tous quelque part, dit Anne-Marie Carène, un des médecins urgentistes. Une salle d'attente comme ça peut paraître saugrenu, mais il y a du personnel pour surveiller les patients. Ça permet une amélioration de la prise en charge."

Une attente interminable

Les familles ne cachent pas leur colère. "C'est inadmissible, dit une femme. Ils sont là au milieu de tout le monde, avec les microbes de chacun. Faut pas exagérer." 

Une attente interminable pour la maman de Nicole, âgée de 80 ans,.  Elle est atteinte de la grippe et attend elle aussi son tour. Sa fille est scandalisée par la situation de l'hôpital public. "Il va très mal et manque de personnel, explique-t-elle. Ils travaillent dans conditions très dures et ne peuvent pas prendre leur RTT. C'est triste."