Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Les urgences de Die rejoignent la grève

-
Par , France Bleu Drôme Ardèche

A partir de ce samedi 8 heures, les salariés des urgences de l'hôpital de Die sont appelés à faire grève. Ils rejoignent le collectif national ''L'Inter Urgences", mais affichent aussi des revendications spécifiques.

Les urgences de l'hôpital de Die.
Les urgences de l'hôpital de Die. © Radio France - Nathalie Rodrigues

Die, France

Les urgences de Die rejoignent le mouvement de grève qui touche les services dans plusieurs hôpitaux en France. 

Le syndicat Sud Santé Sociaux a déposé un préavis de grève illimité, à partir de ce samedi 8h. 

Des revendications spécifiques à la situation de Die

Les grévistes ont les revendications communes à tous les services d'urgence dans le mouvement (hausse des salaires, augmentation de l'effectif, l'arrêt de fermetures de lits...), mais ils en portent aussi d'autres, qui concernent particulièrement l'hôpital de Die. Les grévistes réclament 

  • du personnel en plus (une infirmière pour la journée et une infirmière ou une aide soignante pour la nuit)
  • du matériel et des locaux plus fonctionnels, avec des lits de l'unité d'hospitalisation de courte durée au même étage que les urgences pour faciliter le travail du médecin urgentiste
  • l'augmentation du nombre de lit d'hospitalisation
  • des formations professionnelles, dont des formations aux accouchements, (pour pouvoir faire face si besoin, en l'absence de maternité, depuis sa fermeture il y a un an et demi).  

Ce mouvement est surtout symbolique car les personnels, même grévistes, seront assignés à leur poste.

Choix de la station

France Bleu