Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Les urgences de l'Hôpital d'Orléans au bord de la crise de nerfs

-
Par , France Bleu Orléans

Les agents des urgences du CHRO ont manifesté ce jeudi pour réclamer de meilleures conditions de travail et condition d'accueil pour les patients. Une action organisée dans le cadre de la journée de mobilisation nationale. A Orléans comme dans d'autres hôpitaux de France, les soignants sont à bout.

Le personnel des urgences du CHR d'Orléans en grève
Le personnel des urgences du CHR d'Orléans en grève © Radio France - Lydie Lahaix

Orléans, France

"Urgences en grève, saturées, patients et soignants en danger" : les banderoles accrochées devant les urgences du CHRO donnent le ton ce jeudi matin. Ils sont une soixantaine d'agents réunis devant l'établissement. Aurélie, infirmière, raconte "les personnes restent 24 parfois 48 heures sur un brancard, ce n'est pas normal, nous on court partout, c'est du travail à la chaîne, le soir quand on rentre on se dit qu'on n'a pas été humain " ajoute la jeune femme "On est aussi confronté à la violence au quotidien, de plus en plus on se fait insulter, taper, pour quelle reconnaissance derrière ? aucune".

Les urgentistes demandent plus de moyens - Radio France
Les urgentistes demandent plus de moyens © Radio France - Lydie Lahaix

Problème n°1 : le manque de médecins

Le manque de médecins c'est le principal problème reconnait le docteur Mathieu Lacroix "Nous avons perdu trois jeunes médecins ces dernières années, ils ne supportaient plus ces conditions de travail, leur vie professionnelle et leur vie familiale qui était impactée". Médecin urgentiste depuis 10 ans, il reconnait au quotidien un rythme effréné qui a des conséquences inacceptables dans la prise en charge des patients "Ce n'est pas possible qu'ils attendent parfois 5h pour voir un médecin. Ce matin par exemple, dans mon secteur nous sommes 2 au lieu de 4 pour faire toute la journée et jusqu'à 24 heures, sachant qu'on a une dizaine de malades chacun qui restent de la garde parce qu'ils n'ont pas trouvé de lit en service d'hospitalisation et cela sans compter tous les patients qui arrivent en continu, en fait c'est une sorte de mission impossible au quotidien ". Il manque selon les estimations des agents, 17 postes de médecins actuellement aux urgences de l'hôpital d'Orléans La Source. 

Inquiétude pour cet été

Marc infirmier aux urgences depuis 8 ans, tire également la sonnette d'alarme "On est très inquiet pour cet été, il y a aussi beaucoup de lits en hospitalisation qui vont fermer par manque de médecins spécialistes donc nous allons peiner à trouver de la place et les gens vont encore stagner aux urgences. "On espère que la Ministre de la Santé nous entende dit-il, il nous faut des moyens et une reconnaissance de la pénibilité, Orléans n'est pas le pire en France mais nos conditions deviennent de plus en plus difficiles, on a des collègues qui viennent travailler la boule au ventre, on est tous épuisés, ça devient très compliqué".

Agnès Buzyn a annoncé ce jeudi le lancement d'une mission de "refondation" des services d'urgences qui devra remettre un rapport à l'automne prochain, également un soutien financier aux établissements connaissant des surcroîts d'activité. Contacté par France Bleu Orléans, Olivier Boyer le directeur du CHRO assure que l'établissement pourrait être concerné, il compte en faire la demande à l'Agence régionale de santé du Centre Val de Loire.