Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Les urgences des hôpitaux de Crest et de Die menacées de fermeture par un rapport

lundi 31 août 2015 à 17:25 - Mis à jour le lundi 31 août 2015 à 17:37 Par Nathalie De Keyzer et Stéphane Milhomme, France Bleu Drôme Ardèche

Ce rapport à la ministre de la santé préconise de fermer les petits services qui ont moins de 10 000 patients par an. Il y en a 67 dans toute la France comme Valréas (Vaucluse) ou Saint-Marcellin (Isère) et donc dans la Drôme à Crest et Die : 9 000 patients par an aux urgences de Crest, 7 500 à Die.

Une des entrées de l'hôpital de Die dans la Drôme.
Une des entrées de l'hôpital de Die dans la Drôme. © Radio France

Fermer ces services serait dangereux. C'est en tout cas ce qu'estime la direction des 2 hôpitaux drômois. Elle ne souhaite pas s'exprimer officiellement mais elle assure qu'à Die les urgences sont indispensables, vu l'éloignement géographique . Et comme il n'y a pas assez de généralistes pour assurer des permanences de médecine 24 heures sur 24 dans le secteur, Il faut garder les urgences qui sont le dernier recours pour les patients .

Un seul exemple. Cet été, le samedi 15 août l'urgentiste de garde à Die a vu passer 43 patients en 24 heures . Vers qui ces malades auraient-ils été orientés si les urgences avaient été fermées ce jour là ? A Crest c'est un peu différent. Certes les urgences de Valence ou Romans-sur-Isère sont moins éloignées.

Mais d'après la direction cela déstabiliserait tout l'hôpita l si les urgences crestoises étaient fermées pour une raison simple : l'urgentiste de Crest est le seul médecin présent la nuit physiquement dans l'hôpital. Si un malade déjà hospitalisé  déclenche une urgence vitale, ce médecin est le seul à pouvoir intervenir immédiatement.

Les autres sont d'astreinte chez eux et ont donc des délais plus longs pour arriver. Pour l'instant, ce rapport n'est qu'une piste de réflexion mais l'agence régionale de santé Rhône Alpes (ARS) rendra un rapport l'an prochain sur ces éventuelles fermetures .

A LIRE AUSSI : Un rapport préconise la disparition de 10 services d'urgences en France