Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Les visites des familles à nouveau autorisées au Centre Hospitalier Métropole Savoie : la fin de l'isolement

-
Par , France Bleu Pays de Savoie

Après six mois d'interdiction totale des visites à cause de la Covid-19, les malades du service urologie de l'Hôpital de Chambéry retrouvent l'amour de leurs proches. Et un peu de vie.

Adeline et Marie-Carmen
Adeline et Marie-Carmen © Radio France - Christophe Van Veen

Le 19 mai dernier, il n'y a pas que les terrasses de bar qui ont rouvert. Les visites des malades longs séjours aussi ont repris un semblant de normalité. Et c'était attendu depuis six mois au service urologie du centre hospitalier Métropole Savoie, où parmi les 34 lits, se trouvent des malades du cancer qui restent longtemps, très affaiblis. Le retour des familles, aux horaires traditionnels de visites, avec masque obligatoire et limité à deux visiteurs par chambre, constitue une bouffée d'oxygène, pour les familles, les malades et aussi le personnel.

Adeline l'infirmière le constate : "Non seulement c'est bon pour le moral, mais aussi pour la douleur. Les patients semblent plus légers, rassurés." Marie-Carmen aide-soignante a les larmes aux yeux quand elle pense à certains isolés par la Covid : "Pour certains qui ne comprenaient pas ce qui arrivait, ils se sont sentis abandonnés, seuls. Même si nous, on faisait tout pour les accompagner, rien ne remplace la famille".

Le retour des familles par Adeline l'infirmière et Marie-Carmen l'aide-soignante

Un moment de liberté : "les malades revivent"

Le retour des familles, c'est de la vie qui revient pour ceux qui luttent pour elle, pour la vie. Au service urologie, les patients ne sont pas très en forme comme dit pudiquement Françoise qui vient voir son frère, depuis Bourg-Saint-Maurice. 

Son frère très diminué par le cancer ne réagit plus beaucoup, mais elle sait le prix de sa visite : "Pour beaucoup de familles, c'est un moment de liberté, de pouvoir revenir. Moi, c'est la première fois que je peux revenir, comme ça, comme je veux, avec le masque, et c'est super. Les infirmières sont géniales, elles ont toujours le sourire, malgré ce qu'il s'est passé. Ils revivent, les malades. Cela les motive." Des visites presque comme avant. Le protocole sanitaire est drastique. Pas plus de deux visiteurs par chambre. Masque obligatoire, on le rappelle, même si on est vacciné. 

Françoise vient de Bourg-Saint-Maurice voir son frère

Choix de la station

À venir dansDanssecondess